La Belgique en fête! (VIDEO)

Une foule compacte s'est massée aux alentours de la place des Palais, mercredi après-midi, pour admirer les différents corps civils et militaires, motorisés, pédestres et aériens, qui ont défilé sous les yeux de la famille royale et des plus hautes autorités de l'Etat à l'occasion de la Fête nationale. Un défilé européen et commémoratifTreize activistes arrêtés sur la place royale Ecoutez la Brabançonne Vivent les Belges La Belgique en fête : photosEdito de La Libre Culture : La marque belgePolitic Twist, le blog décalé sur la politique

La Belgique en fête! (VIDEO)
Claire Huysegoms

Une foule compacte s'est massée aux alentours de la place des Palais, mercredi après-midi, pour admirer les différents corps civils et militaires, motorisés, pédestres et aériens, qui ont défilé sous les yeux de la famille royale et des plus hautes autorités de l'Etat à l'occasion de la Fête nationale. Respectant l'horaire prévu, les premières délégations, suivies des détachements, sont arrivées vers 16h00 à la hauteur de la place des Palais, à Bruxelles.

Deux grands thèmes étaient à l'honneur de l'édition 2010 du défilé: la présidence belge de l'Union européenne et le 65e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de la libération de la Belgique.

Comme le prince Philippe et la princesse Mathilde, le roi Albert II et la reine Paola ont rejoint la reine Fabiola dans la tribune royale pour admirer les différents corps civils et militaires, motorisés, pédestres et aériens, aux côtés des ministres de la Défense Pieter De Crem et de l'Intérieur Annemie Turtelboom.

Le prince Laurent et la princesse Claire, la princesse Astrid et le prince Lorenz avec leur fils Amedeo avaient quant à eux pris place dans une des tribunes d'honneur. Plusieurs représentants du gouvernement fédéral démissionnaire ont également été de la partie: les Vice-premiers ministres Didier Reynders, Joëlle Milquet, Laurette Onkelinx et Steven Vanackere, ou encore les ministres Paul Magnette et Charles Michel.

Les nouveaux présidents de la Chambre, André Flahaut, et du Sénat, Dany Pieters, ont aussi répondu présent pour assister au défilé parmi les officiels.

BOUT D'HISTOIRE

Le traditionnel Te Deum matinal

Ce matin, cette journée aux couleurs du Plat Pays a d'ailleurs débuté par le traditionnel Te Deum dans la cathédrale Saint-Michel à Bruxelles. Un Te Deum est un cantique de l'Eglise commençant par ces mots latins. La famille royale y a assisté, à l'exception de la princesse Astrid et le prince Laurent, tous deux respectivement à Hasselt et à Arlon en ce jour de fête.

Le 21 juillet 1831

Mais, en fait, que fête-t-on ? Le 20 janvier 1831, les grandes puissances reconnaissent la Belgique comme état indépendant. Un royaume est né. Le trône revient au cousin de la reine Victoria, Léopold de Saxe-Cobourg Gotha, futur Léopold 1er.

Il faudra attendre le 21 juillet 1831, date retenue pour la fête nationale, pour qu'il prête serment à la Constitution et aux lois belges, en jurant de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire.

Chaque année, les belges fêtent donc le 21 juillet l'indépendance de la Belgique. Le Bal national a lui été créé par la Ville de Bruxelles en 2003, à l'occasion des dix ans de règne du roi Albert II.

METEO : la fête sous la pluie ?

La pluie devrait faire son apparition tandis que la nébulosité sera assez importante et pourrait donner lieu à des orages, surtout dans l'est du pays. Les températures maximales varieront de 21 degrés au littoral à 24 degrés dans le centre du pays et 28 degrés en Campine. Mais pour le moment, il n'y a pas de quoi s'alarmer, un parapluie dans le sac devrait suffire.

FESTIVITES

Le défilé à 16h

Si la pluie n'est pas désirée, le moment très attendu sera le défilé. Dès 16h00, il passera par la place des Palais, en présence de la famille royale. Présidence européenne oblige, ce défilé belge aura pour thème l'Europe cette année. 83 véhicules venant des 27 pays de l'Union vont ainsi parader sur le parcours, dont la "Lamborghini" des policiers italiens. Par ailleurs, 1.500 militaires seront aussi de la partie. Les parades partent de la place Poelaert et suivent le parcours suivant : Place Poelaert, Rue de la Régence, Place du Sablon, Rue de la Régence, Place Royale, retour par la Rue de la Régence vers la Place Poelaert.

Les coulisses de la politique

La Chambre des Représentants et le Sénat, situés rue de la Loi, ouvrent leurs portes de 11h à 19h au grand public.

Feu d'artifice à 23h

Très cliché, mais efficace, comme chaque année, la journée se terminera avec le grand feu d'artifice ! Rendez-vous à 23h au palais des Académies.

Le bal national à Bruxelles hier soir : un succès populaire

Hier soir, la huitième édition du bal national a attiré 15,000 personnes dans la capitale. Le Grand Jojo, du haut de ses 74 ans a enflammé la Place du jeu de Balle. Egalement au rendez-vous de ce coup d'envoi des festivités du 21 juillet : les Vedettes, célèbres majorettes bruxelloises et Kate Ryan pour clôturer cette belle fête.

MOBILITE

Metro : afin de permettre à tous de profiter des festivités, la Stib circulera plus tard ce mercredi. La Société des transports intercommunaux de Bruxelles vise la fluidité : les lignes de métro seront desservies toutes les dix minutes. Le dernier passage à la station Arts-Loi se fera vers 1h du matin.

Trams et bus : nombreux seront les trams et bus dans la capitale. Des renforts sont prévus sur la ligne 92 entre Dieweg et Louise, ainsi que sur la ligne 94 entre Marie-José et Louise.

Trains : Pas de train supplémentaire prévu à la SNCB, mais tout de même une bonne nouvelle : les billets week-end sont valables ce mercredi, ce qui réduit de moitié le trajet aller-retour.

SECURITE

L'accent sera aussi mis sur la sécurité. A Bruxelles, où se concentre les plus grandes festivités, 900 policiers sont mobilisés. A partir de 10h du matin, le public est attendu entre la place Poelaert et le parc de Bruxelles où fanfares, échassiers et compagnies médiévales animeront la foule. Le parc habitera les fêtards jusque 23h. Le village de la police se trouve sur la place Poelaert, et celui des pompiers au Sablon.

RESEAUX SOCIAUX

Légère brise de "belgitude" sur Twitter

Quelques utilisateurs de la plateforme de microblogging Twitter se référencient aujourd'hui à l'aide du hashtag " #FollowCduBelge". Les HashTags sont un moyen pour ajouter des informations additionnelles au tweets afin de les catégoriser selon un certain contexte (exemple: #BeGov pour la formation du gouvernement belge).


Le programme complet des festivitésLe site de la StibLe site de la SNCBLes tweets des politiques

Sur le même sujet