Viseur: "Sire, il n'y a plus de Belges"

Le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur (cdH), a pris la parole vendredi à l'occasion de la célébration des Fêtes de Wallonie. Selon lui, "plus que jamais, les paroles de Destrée prononcées il y a près d'un siècle, sont d'actualité: 'Sire, il n'y a plus de Belges'.

BELGA
Viseur: "Sire, il n'y a plus de Belges"
©ttlagency

Le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur (cdH), a pris la parole vendredi à l'occasion de la célébration des Fêtes de Wallonie. Selon lui, "plus que jamais, les paroles de Destrée prononcées il y a près d'un siècle, sont d'actualité: 'Sire, il n'y a plus de Belges'".

Dans un discours officiel qui a largement évoqué le nationalisme flamand, le bourgmestre de Charleroi a estimé que "la Flandre vogue vers une forme d'indépendance qu'elle atteindra tôt ou tard". "L'expression de notre attachement à une Belgique qui ressemble de plus en plus à une coquille vide n'y fera rien", a-t-il ajouté.

M. Viseur a encore dit que "la Wallonie doit oser la carte d'un nationalisme wallon". "Celui-ci doit être original car il n'a pas, et ce peut être un atout, ce moteur de l'humiliation ou de la frustration qui a porté les nationalismes basque, catalan, serbe, slovaque ou flamand", a-t-il fait remarquer. "A nous d'initier ce nationalisme ouvert, sans complexe, avec la passion de l'innovation mais aussi d'une forte cohésion sociale autour d'un modèle de développement solidaire", a encore dit le bourgmestre.

Le cdH se distancie du discours de Jean-Jacques Viseur

Le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur, s'est exprimé en son nom personnel et n'a pas rédigé son discours en concertation avec le cdH, a indiqué le parti interrogé par l'Agence Belga. Vendredi, dans un discours prononcé à l'occasion des Fêtes de Wallonie, M. Viseur s'est inscrit dans les pas de Jules Destrée, auteur du célèbre mot "Sire, il n'y a plus de Belges". Il a également appelé les Wallons à oser la carte d'un "nationalisme wallon".