Test-Achats réclame de la clarté sur la provenance des moules

L'organisation de défense des consommateurs, Test-Achats, demande que les vendeurs de moules soient clairs sur le lieu d'élevage des mollusques.

Belga
Test-Achats réclame de la clarté sur la provenance des moules
©Bernard Demoulin

L'organisation de défense des consommateurs, Test-Achats, demande que les vendeurs de moules soient clairs sur le lieu d'élevage des mollusques. Actuellement, le consommateur n'a en effet aucune certitude sur le fait qu'une moule zélandaise provienne bien des eaux de Zélande.

La situation est également floue pour les moules Belgica, a indiqué l'organisation dans son magazine à paraître mercredi. Pour la saison 2009-2010, afin de satisfaire l'importante demande de moules zélandaises, les cultivateurs ont introduit, dans l'Escaut oriental, 29 pc de moules en provenance de pays tels que l'Irlande et le Danemark afin de les mélanger aux autres mollusques. L'objectif était de les revendre en tant que produits zélandais.

Seuls vingt pc des moules Belgica proviennent des eaux de Nieuport, les 80 autres pc de la région de Dunkerque (en France).

Bien que le fabriquant n'utilise par l'expression "moules belges", le choix du nom et la représentation des trois couleurs nationales donnent l'impression qu'il s'agit d'un produit belge.

Ces pratiques sont conformes aux règles légales mais Test-Achats les trouve trompeuses.