L'année 2011 a été l'année la plus chaude depuis 1833, date des premiers relevés météorologiques, a indiqué dimanche le météorologue Eddy De Mey. En 2011, la température annuelle moyenne atteignait les 11,6 degrés. En 2010, celle-ci n'était que 9,7 degrés, la moyenne la plus faible depuis 1996. Le météorologue a par ailleurs souligné que les trois années les plus chaudes qu'a connu la Belgique ont été enregistrées au cours des cinq dernières années, à savoir en 2006, 2007 et 2011.

Le temps est donc particulièrement doux en Belgique pour cette période de l'année. Une grande partie de l'Europe profite également de cette douceur exceptionnelle.