Entre guerre et réforme de l’Etat, il faut choisir

Ah ! La N-VA, qui claironne tous azimuts depuis la fin de la semaine dernière que le gouvernement fédéral est "entré en guerre" malgré les affaires courantes, va devoir relire la Constitution. Et prendre son mal en patience Allez, on vous fait lire l’article 196 de notre Constitution.

Entre guerre et réforme de l’Etat, il faut choisir
©Reporters

Ah ! La N-VA, qui claironne tous azimuts depuis la fin de la semaine dernière que le gouvernement fédéral est "entré en guerre" malgré les affaires courantes, va devoir relire la Constitution. Et prendre son mal en patience. Allez, on vous fait lire l’article 196 de notre Constitution. "Aucune révision de la Constitution ne peut être engagée ni poursuivie en temps de guerre ou lorsque les Chambres se trouvent empêchées de se réunir librement sur le territoire fédéral". Donc, puisque comme le serine la N-VA, la Belgique est "en guerre", le négociateur Wouter Beke peut prendre ses valises et mettre un terme à sa mission le temps que "la guerre" dans laquelle se sont engagés les militaires belges soient derrière nous. Pas de révision de la Constitution en vue, pas de réforme de l’Etat, ladies and gentlemen. Entre guerre et réforme de l’Etat, il faut choisir.