L’Eglise rentre en famille dimanche

Lorsqu’il était évêque de Namur, Mgr André-Joseph Léonard a toujours mis en exergue les valeurs de la famille traditionnelle et la vie à naître. Ainsi, il invitait régulièrement les couples qui le désiraient à renouveler leur "oui" et accueillait aussi de manière plus personnalisée les futurs parents.

Christian Laporte
L’Eglise rentre en famille dimanche
©Bauweraerts

Lorsqu’il était évêque de Namur, Mgr André-Joseph Léonard a toujours mis en exergue les valeurs de la famille traditionnelle et la vie à naître. Ainsi, il invitait régulièrement les couples qui le désiraient à renouveler leur "oui" et accueillait aussi de manière plus personnalisée les futurs parents.

En guise de rentrée ecclésiale dans l’archidiocèse et dans l’Eglise de Belgique francophone, une première Journée des familles se déroulera ce dimanche 4 septembre à la basilique du Sacré-Cour à Koekelberg.

Entourée d’une équipe composée de Yves van Oost et Dominique Graye (pastorale des couples et des familles de Bruxelles), de Jean-Marie Desmet (pastorale des couples et des familles du Brabant wallon), de Martin et Carine Brochier ainsi que de Véronique Hargot, l’archevêque a suivi de près l’élaboration du programme d’une journée qui fera la part belle à la spiritualité mais aussi à la fête. Aussi, avec l’espoir que le temps ne jouera pour une fois pas les trouble-fêtes (mais avec une solution de repli !), toute une série d’animations sont prévues entre 14 et 18 heures sur les pelouses entourant la basilique transformées en "village des familles". L’on pourra aussi y rencontrer près de 70 associations actives dans ce secteur comme les équipes Notre-Dame, les Focolari, l’Emmanuel, l’Institut européen de bioéthique, l’Institut Sophia, le Verbe de Vie, etc. Déjà un succès en soi car le projet de la fête n’a été lancé qu’en juin dernier par l’archevêque.

A partir de 15h, dans le lieu du culte, celles et ceux qui le souhaitent pourront recevoir le sacrement de réconciliation mais aussi un moment d’écoute privilégié.

Ensuite, au cours de la célébration solennelle, à 16h, les couples qui le désirent seront invités à renouveler leur engagement conjugal. Et les petits enfants ainsi que les femmes enceintes seront invités à s’approcher des prêtres pour recevoir une bénédiction.

Une initiative qui surprend toutefois certains chrétiens qui s’étonnent de son caractère uniquement francophone alors que l’archevêque de Malines-Bruxelles n’a cessé, à juste titre, de redire à plusieurs reprises ces derniers mois l’importance des liens entre croyants néerlandophones et francophones. Qu’ils se rassurent : une journée similaire a déjà eu lieu le 28 août pour les néerlandophones à Montaigu (Scherpenheuvel) pour des raisons d’organisation et non de bisbilles communautaires.

Rens. : 0498/73 53 33 ou lafetedesfamilles@gmail.com