Demelenne: "L'index, c'est le vrai triple A de la Belgique"

Les dirigeants européens doivent oeuvrer au maintien du pouvoir d'achat pour soutenir l'économie, a affirmé la secrétaire-générale de la FGTB, Anne Demelenne, avant le début d'une manifestation des syndicats européens à Wroclaw (Pologne).

Demelenne: "L'index, c'est le vrai triple A de la Belgique"
©Christophe Bortels
BELGA

Les dirigeants européens doivent oeuvrer au maintien du pouvoir d'achat pour soutenir l'économie, a affirmé la secrétaire-générale de la FGTB, Anne Demelenne, avant le début d'une manifestation des syndicats européens à Wroclaw (Pologne). En Belgique, il est nécessaire de préserver l'indexation des salaires, qui est "le vrai triple A" du pays, a-t-elle répété. La Confédération européenne des syndicats (CES) espère réunir 40.000 personnes dans les rues de Wroclaw, en marge d'une réunion des ministres des Finances consacrée à la crise financière et économique. Présente à Wroclaw, Mme Demelenne ne sera pas rejointe par les 150 membres de la délégation belge, bloqués à Bruxelles en raison d'un problème d'avion.

Contactée par l'Agence Belga, la secrétaire-générale de la FGTB a répété l'analyse des syndicats, selon lesquels "l'austérité aggrave la situation économique". "Nous nous battons pour le maintien des salaires, qui sont le moteur de l'économie. L'index, c'est le vrai triple A de la Belgique", a-t-elle affirmé, par opposition à l'analyse des agences de notation, qui évaluent les Etats surtout sur base de la rigueur des comptes publics.

"Il faut trouver des moyens intra-européens sans attendre que les pays émergents viennent à notre secours", a-t-elle dit, en référence à la réunion des BRIC la semaine prochaine, où les ministres des Finances du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine chercheront des pistes pour aider l'Europe endettée.