Nombreuses plaintes contre la presse internationale à Heverlee

Si la situation ne s'améliore pas, des mesures supplémentaires seront prises pour tenir à distance les médias, a fait savoir le porte-parole de la police Marc Vranckx.

Belga
Nombreuses plaintes contre la presse internationale à Heverlee
©Reporters / Bert Hulselmans

La police de Louvain a reçu de nombreuses plaintes concernant le comportement trop intrusif de la presse internationale aux abords de l'école Sint-Lambertus d'Heverlee. Si la situation ne s'améliore pas, des mesures supplémentaires seront prises pour tenir à distance les médias, a fait savoir le porte-parole de la police Marc Vranckx. Jeudi matin, une trentaine d'équipe de tournage se trouvaient sur place.

"Les journalistes - principalement ceux de la presse internationale - importunent les parents qui amènent leurs enfants à l'école, escaladent les murs de l'école pour prendre des photos et ennuyent les enfants dans la cour de récréation en leur montrant des photos des victimes. Des vives discussions éclatent également fréquemment entre les agents postés devant l'entrée de école et les journalistes étrangers intrusifs", a déclaré Marc Vranckx.

Afin de garder libre l'accès à l'école, la presse peut uniquement se poster de l'autre côté de la rue. Si la situation ne s'améliore pas, la police de Louvain prendra des mesures supplémentaires. Jusqu'à présent, aucun PV n'a été établi mais cela ne va pas probablement pas durer, selon Marc Vranckx.