Face à Chichah, la police se mobilise

Une manifestation de protestation visant à dénoncer "l'islamophobie de la RTBF" a été interdite ce jeudi. Souhail Chichah aurait menacé de s'y rendre pour un "affrontement". Le turbulent chercheur de l'ULB se serait ensuite rétracté.

Jonas Legge (avec Belga)
Face à Chichah, la police se mobilise
©Printscreen Télé Bruxelles

Une manifestation de protestation devait se tenir ce jeudi devant la RTBF pour dénoncer "l'islamophobie" de la chaine publique. Il n'en sera rien, le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (FDF), a pris un arrêté de police interdisant finalement tout rassemblement de plus de trois personnes dans le périmètre de sécurité mis en place autour de la RTBF et ses alentours, a indiqué Marc Weber, directeur de cabinet du bourgmestre de Schaerbeek.

Selon le site internet de la DH, Souhail Chichah aurait affirmé avoir "convenu de régler ça, Nation (un mouvement d'extrême-droite) et nous, à la hache et de trancher la question derrière la RTBF vers 23 heures." Ce chercheur de l'ULB, connu pour avoir empêché la tenue d’un débat sur l’extrême droite au sein même de l'alma mater, aurait affirmé avoir prévu de s'y rendre pour un "affrontement". Après avoir évoqué des idées les plus saugrenues les unes que les autres, le trublion se serait rétracté, affirmant n'avoir jamais tenu de tels propos.

Le quotidien affirme pourtant avoir interrogé Souhail Chichah "à de nombreuses reprises" sur le sérieux de son propos. Celui-ci aurait "soutenu mordicus qu'il n'est on ne peut plus 'sérieux' !"

Levée du périmètre de sécurité autour de la RTBF

Le périmètre de sécurité mis en place jeudi autour de la RTBF et ses alentours, a été levé aux alentours de 21h00. Aucun incident n'a été signalé, a indiqué jeudi soir le porte-parole de la zone de police Nord. Le périmètre de sécurité s'est étendu de la place Meiser à l'avenue des Cerisiers et a également inclus la place de Jamblinne de Meux, la rue Rasson et l'avenue Milcamps.

Sur le même sujet