UCL : Rencontre entre chrétiens et maçons

Ce vendredi soir, l’abbé Gabriel Ringlet, ancien vice-recteur de l’UCL, recevra une belle brochette de représentants de la franc-maçonnerie belge pour une soirée de dialogue.

Christian Laporte
UCL : Rencontre entre chrétiens et maçons
©Belga

A n’en pas douter, l’initiative va faire jaser dans certains milieux obtus chrétiens mais aussi maçonniques (car il y en a de part et d’autre !) Ce vendredi 1 er juin, à 20h, au prieuré de Malèves-Sainte-Marie, l’abbé Gabriel Ringlet, ancien vice-recteur de l’UCL, recevra, en effet, une belle brochette de représentants de la franc-maçonnerie belge pour une soirée de dialogue entre des chrétiens et des maçons forcément ouverts.

Sont ainsi annoncés : Christine De Vos, grande maîtresse de la Grande Loge féminine de Belgique; Jacques François, grand maître adjoint de la Grande Loge régulière de Belgique; Eddy Caekelberghs, premier grand maître adjoint du Grand Orient de Belgique; Jean Somers, ancien vénérable maître de la loge "Les Amis philanthropes no 2 Alpha" et, enfin, Carine Claeys qui se présente comme franc-maçonne.

Pour l’organisateur, tout est parti d’une interrogation : "Chrétiens et francs-maçons sont-ils condamnés à se tourner éternellement le dos ou, au contraire, ont-ils bien plus de choses à se dire qu’on ne l’imagine si souvent ? Pourquoi la méfiance ? Pourquoi les condamnations ? Dans un monde en recherche de repères, n’est-il pas urgent que s’approfondisse un dialogue original et stimulant ?"

Et Ringlet de constater que "les Loges comme les Eglises parlent de lumière. Ensuite, les unes comme les autres pratiquent des rites et utilisent des symboles parfois bien proches Sans oublier que certaines traditions maçonnes se réfèrent beaucoup à la Bible. La fraternité n’est-elle pas une expérience déterminante en maçonnerie ? N’est-elle pas une réalité fondamentale de l’Evangile ?"

L’animateur du prieuré de Malèves ajoute que "né autour de la table, le christianisme des origines se veut d’abord une fraternité. Qu’est-ce qui empêche dès lors la spiritualité chrétienne et la spiri tualité maçonne de mettre certaines de leurs valeurs en commun ?"

Ces questions, Gabriel Ringlet n’est évidemment pas le premier à se les être posées. On se souvient des réflexions du père Michel Riquet, sj en France ou de l’abbé Hubert de Thier, chez nous, notamment dans son remarquable livre "L’Eglise et le Temple".

Mais cela fait aussi pas mal d’années que le journaliste-écrivain réfléchit à la question, ayant eu l’occasion de la soumettre à des assemblées chrétiennes et maçonnes. Mais il reste vrai que l’Art royal qu’est la franc-maçonnerie continue à être vu négativement dans les hautes sphères ecclésiales. Ce qui n’a jamais empêché le cardinal Danneels d’entrer en dialogue avec des maçons à l’initiative notamment d’Hervé Hasquin. Dieu merci, dirait Ringlet

Informations : 010.88.83.58 et 010.88.83.57; P.A.F. : 8 € (Etudiants 5 €) Réservation obligatoire par mail ou par tél. (prieure@uclouvain.be)