Les étudiants appelés à occuper l'ULB

Le syndicat des locataires et les étudiants de l'ULB actifs au sein d'associations dénoncent "la logique d'étranglement budgétaire" ayant mené à une augmentation de 100 euros par mois pour le loyer des kots dès la rentrée 2012.

BELGA
Les étudiants appelés à occuper l'ULB
©Benoit Vanzeveren

Le syndicat des locataires et les étudiants de l'ULB actifs au sein des associations ATTAC, Comac, Gauche Actifs, des Jeunes anticapitalistes et de la Section Bruxelloise FGTB ont lancé, vendredi, un appel à occuper l'université le lundi 25 juin pour contester l'augmentation du montant des loyers des logements universitaires.

Ils dénoncent une augmentation de 100 euros par mois pour le loyer des kots dès la rentrée 2012. C'est, selon les étudiants, la conséquence de la récente privatisation de certains logements étudiants.

Les étudiants soulignent que ces partenariats publics-privés(PPP), qui ont un effet négatif sur les prix des loyers, créeront encore d'autres soucis à l'avenir, un plan de construction de près de 4.600 logements supplémentaires étant prévu d'ici cinq ans, dont la grande majorité sous forme de PPP.

"Nous dénonçons la logique d'étranglement budgétaire des établissements scolaires qui les conduit systématiquement à se tourner vers les sources privées de financement", soulignent les plaignants qui réclament aussi un refinancement de l'enseignement à hauteur minimum de 7% du PIB, dont 2% pour l'enseignement supérieur.

"Le lundi 25 juin, nous refuserons de subir le sous-financement de l'enseignement supérieur et occuperons notre université", concluent-ils.