La Stib lance la carte anonyme MOBIB Basic

Le voyageur pourra charger sur cette carte anonyme des titres de transport à la prestation.

La Stib lance la carte anonyme MOBIB Basic
©Etienne Scholasse
Belga

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (Stib) a annoncé, lundi lors d'une conférence de presse, l'arrivée de plusieurs nouveautés sur son réseau. Kris Lauwers, administrateur général ad intérim de la Stib, a ainsi présenté la carte anonyme Mobib Basic, et a annoncé un renfort de l'offre de transports pour une série d'événements et de concerts organisés cet été à Bruxelles.

La Stib va par ailleurs lancer le 9 juillet les QR codes, affichés aux arrêts et qui donneront le temps d'attente réel. La carte Mobib Basic est une carte anonyme à destination des voyageurs occasionnels et sur laquelle le client ne peut charger que des titres à la prestation (1 voyage, 10 voyages, etc.). Elle est disponible dans un des 400 points de vente de la Stib, ainsi que dans certaines librairies et grandes surfaces, "mais pas dans les automates GO, qui ne sont pas adaptés à la vente de ces cartes magnétiques", précise Françoise Ledune, porte-parole de la Stib.

Il en coûtera à son utilisateur cinq euros de caution. La carte étant anonyme, elle peut être facilement transmise à une autre personne. Les titres à la prestation qui y seront chargés coûteront 10% moins cher que les actuels tickets magnétiques. Ces derniers sont voués à disparaître une fois que les autres opérateurs de transport en commun que sont la SNCB, De Lijn et le Tec auront également adopté un système de carte à puce compatible avec la Mobib. En attendant, la direction prévoit d'instaurer en octobre 2012 un ticket magnétique avec une carte à puce intégrée.

Cet été, se dérouleront par ailleurs à Bruxelles de nombreux événements d'envergure auxquels s'associe la Stib. Elle renforcera ainsi son offre de transports à l'occasion du concert de Madonna au Stade Roi Baudouin le 12 juillet, et lors des festivals du Bruksellive, le 28 juillet, et du Brussels Summer Festival, du 10 au 19 août. "Nous prolongeons le service en soirée, ce qui ne fait pas partie de nos missions assignées au sens strict par le contrat de gestion, mais nous sommes tout à fait disposés à faire un tel effort. Ces événements sont pour nous l'occasion de sensibiliser les utilisateurs occasionnels à la qualité de notre offre de transports", explique Françoise Guillaume, directrice commerciale de la Stib.

Dernière nouveauté, à partir du 9 juillet, les horaires de tous les arrêts seront équipés de QR-codes, sorte de codes-barres que le voyageur doit scanner avec son smartphone, et qui indiquent alors le temps d'attente réel de la ou des lignes qui desservent l'arrêt où il se trouve, ainsi que les perturbations éventuelles sur la ligne comme les travaux ou les déviations.

Une étude a mis en évidence que la perception du temps d'attente diminue de moitié lorsque le voyageur est informé du temps réel d'attente avant l'arrivée du prochain tram, bus ou métro.