Une fête du Roi intergénérationnelle

Un 15 novembre très classique sans le Roi et la Reine mais aussi sans la reine Fabiola. Avec surtout le “Te Deum” et l’hommage du Parlement.

Une fête du Roi intergénérationnelle
©Reporters
C. Le

Depuis une bonne décennie, la fête du Roi qui se célèbre le 15 novembre se décline en trois temps forts. Le matin, à 10h, à l’invitation de l’Eglise catholique, un "Te Deum" est chanté en la cathédrale de Bruxelles en présence des enfants du Roi. Un temps fort de ce "Te Deum" chanté en l’honneur du Roi est toujours l’homélie de l’archevêque, en l’occurrence, M gr André-Joseph Léonard qui n’est pas un adepte de la "langue de buis"

En cette année européenne de la solidarité intergénérationnelle, les seniors actifs et la solidarité entre les générations seront mis à l’honneur lors de la cérémonie civile au Parlement fédéral. A l’occasion de cette cérémonie, le président de la Chambre, André Flahaut (SP) et la présidente du Sénat, Sabine de Béthune (CD&V), ont convié, par l’intermédiaire des gouverneurs des provinces, quelque 400 invités : des femmes et des hommes, des jeunes et des moins jeunes de toutes les provinces du pays.

A côté des princes et princesses Philippe et Mathilde, Astrid et Lorenz, Laurent et Claire, le gouvernement fédéral mais aussi les gouvernements fédérés seront de la partie tout comme des sénateurs et des députés.

Cette année, on mettra en lumière différents témoignages de binômes "jeunes-aînés" impliqués dans des projets intergénérationnels. Des duos "jeunes-seniors" évoqueront leur action commune dans des projets intergénérationnels.

L’exemple pour le Brabant wallon viendra de Mme Doyen, éleveuse du renommé "porc de Piétrain" qui transmet son savoir aux jeunes. La Flandre occidentale présentera le projet Digisenior ou comment des jeunes du secondaire apprennent à des personnes du troisième et du quatrième âge le maniement d’ordinateurs.

Du côté de la province de Namur, on épinglera un projet de l’institut Mariette Delahaut. Des élèves de 18 à 20 ans entreprennent d’apprendre aux aînés l’utilisation du GSM, d’Internet, du courrier électronique. Alors que la province de Liège traitera de la place d’une école des devoirs dans le centre d’animation Ephata. Ce dernier fait appel à des aînés pour aider des enfants dans leur apprentissage parallèle de l’allemand et du français. Enfin, la province du Limbourg mettra en exergue la plaine de jeux Saenhoeve où 100 animateurs adultes se chargent de l’animation pour enfants, de l’entretien des terrains mais aussi de la confection de repas pour un public de 3 à 16 ans.

Enfin, une cérémonie militaire se déroulera à 14h devant le Palais royal.

Au cours d’une parade solennelle de remise de la garde, en présence du fanion de commandement du Roi porté par des officiers et sous-officiers de réserve en tenue de tradition du 2e régiment de grenadiers et accompagné par la Musique des Guides, le commandant du détachement du 5 emi (5e élément médical d’intervention) prononcera, au nom du personnel de la Défense, le message traditionnel des unités au Roi.