Recherché en Belgique, webmaster en Syrie

Condamné à Bruxelles en juin 2012 à huit ans de prison dans l’affaire du Centre islamique belge, Ayachi Abdel Rahman se trouve aujourd’hui en Syrie où il combat pour les Faucons de Damas (Sham), une unité salafiste, a appris "La Libre Belgique".

Recherché en Belgique, webmaster en Syrie
©DR

Condamné à Bruxelles en juin 2012 à huit ans de prison dans l’affaire du Centre islamique belge (CIB), Ayachi Abdel Rahman se trouve aujourd’hui en Syrie où il combat pour les Faucons de Damas (Sham), une unité salafiste qui combat dans les marges de l’opposition, a appris "La Libre Belgique".

Le 10 août, sur son compte Twitter, Ayachi Abdel Rahman reconnaissait avoir été interviewé par le journaliste du "Figaro", Georges Malbrunot, mais sous son nom de guerre : Abou Hajjar. L’article avait fait grand bruit en France mais le lien avec l’homme recherché en Belgique n’avait pas été établi. Ce lien a été confirmé mardi de source sûre belge. Une vidéo du fils Bassam circule même sur YouTube.

L’un des fils du cheikh Bassam, fondateur du CIB et d’origine franco-syrienne, est donc passé à la pratique après avoir été longtemps le webmaster du site islamiste Assabyle.com basé à Bruxelles. Dans l’interview donnée au "Figaro", "Abou Hajjar", informaticien de formation, déclarait se battre pour une Syrie indépendante de toute influence internationale et pour "réveiller la population" à l’islam. Il affirmait avoir ouvert "un bureau de la prédication" dans le village de Sarjeh, avec des livres interdits jusque-là par le régime syrien, comme ceux d’Ibn Taymiyya, grand théoricien du djihad au XIIIe siècle. Ayachi Abdel Rahman est devenu le webmaster des Faucons de Damas. Ceux-ci ont réclamé le retour du cheikh Bassam en Syrie. Mais son dernier tweet date du 10 août dernier. Après, c’est le silence. Ch. Ly.

Sur le même sujet