Explosion à Schellebelle: tous les blessés hors de danger

Une personne est décédée et dix-sept ont été blessées après l'explosion de plusieurs wagons d'un train de marchandises à Schellebelle. L'enquête devra déterminer si la situation des victimes est liée à l'accident de train.

Explosion à Schellebelle: tous les blessés hors de danger
©BELGA
Belga

Une personne est décédée et dix-sept ont été blessées après l'explosion de plusieurs wagons d'un train de marchandises à Schellebelle (Wetteren), indique le service de presse de la province de Flandre orientale. L'enquête devra déterminer si la situation des victimes est liée à l'accident de train. Les habitants évacués ne peuvent pas encore rentrer chez eux, bien que l'incendie ait été maîtrisé.

L'accident s'est produit vers 02h30 dans la nuit de vendredi à samedi, à hauteur d'un tunnel ferroviaire. Un train de marchandises allemand composé de 13 wagons, conduit par un machiniste néerlandais, a déraillé. Plusieurs wagons ont alors explosé et pris feu. Les pompiers n'ont pas essayé d'éteindre le feu, mais ont laissé les wagons se consumer pour limiter la quantité de matières toxiques dans l'air.

Quelque trois cents riverains, dans un rayon de 500 mètres, ont été évacués, en raison des risques d'explosion. Les personnes habitant un peu plus loin ont été invités à rester chez elles, portes et fenêtres fermées. Mais de l'eau contaminée contenant des particules toxiques a rejoint le réseau d'égouts. Le nettoyage des canalisations a également pu provoquer l'émission de gaz toxiques.

Trente-trois personnes ont été admises à l'hôpital. Une personne habitant dans un rayon d'un kilomètre est décédée, mais on ignore encore s'il y a un lien certain entre le décès et l'accident de train. Une enquête à ce sujet est en cours. Un premier bilan communiqué par le gouverneur de Flandre orientale Jan Briers faisait état de deux morts et 14 blessés, mais un communiqué arrivé rapidement après a revu le bilan à un mort et 17 blessés.

Plus aucun blessé n'est dans un état critique

Aucune des personnes admises à l'hôpital après l'explosion de plusieurs wagons d'un train de marchandises à Schellebelle n'est encore entre la vie et la mort. Trois blessés étaient dans un état critique, mais ils sont maintenant hors de danger, a-t-on appris dans la nuit de samedi à dimanche.

Les blessés avaient été admis dans différents hôpitaux, notamment à Alost, Zottegem et Gand.

Une personne est décédée. Selon plusieurs médias, il s'agirait d'un homme de 64 ans. On ignore encore s'il y a un lien entre le décès et l'accident du train.

L'eau des lances d'incendie, contaminée par des substances toxiques, est collectée à une station d'épuration, a indiqué la VRT. Elle y sera pompée pour être emmenée par bateau aux Pays-Bas, où elle sera traitée.

Les pompiers ont éteint le dernier wagon vers 18h00 samedi. Les habitants évacués ne peuvent cependant pas rentrer chez eux samedi soir.

Les riverains de la ligne ferroviaire où un train de marchandises a déraillé dans la nuit de vendredi à samedi avant que plusieurs wagons n'explosent et prennent feu devraient pouvoir rentrer chez eux après midi, a estimé le gouverneur de la province de Flandre orientale Jan Briers.

Les pompiers continuent à effectuer des mesures de l'air et il apparaît qu'il reste une petite quantité de substances toxiques dans la zone évacuée. Plusieurs députés ont par ailleurs demandé une réunion de la Commission spéciale "sécurité du rail" afin de faire la lumière sur les causes de l'accident.


Sur le même sujet