Trullemans contraint d'annuler la manifestation

L'ex-Monsieur Météo de RTL-TVi avait prévu de diffuser une vidéo appelant les citoyens et la société civile à manifester pour la liberté d'expression. Mais le scientifique a été contraint d'annuler sous peine d'être écarté d'un projet qui lui tient à cœur.

DdM et J. Lgg.
Trullemans contraint d'annuler la manifestation
©Reporters

Luc Trullemans avait prévu de diffuser une vidéo sur internet, ce vendredi, appelant les citoyens et la société civile à manifester pour la liberté d'expression. Cet événement devait se tenir le samedi 25 mai, depuis la place Poelaert jusqu'à la Colonne du Congrès.

L'ex-Monsieur Météo de RTL-TVi a cependant appris ce jeudi qu'il ne pouvait "ni lancer cet appel, ni prendre part à cette manifestation ou y prendre la parole, sous peine de ne plus pouvoir collaborer au projet Solar Impulse où il est détaché par l'IRM", a précisé son avocat Mischael Modrikamen dans un communiqué.

"M. Trullemans qui est avant tout un scientifique attaché à son métier et aux projets novateurs, n'a pu que s'y résigner", stipule encore le communiqué. Dans ce cas, la manifestation est annulée.

Selon des informations de LaLibre.be, la vidéo d'appel à manifester avait bel et bien été réalisée mais elle ne sera donc pas diffusée suite à ce revirement.

Luc Trullemans, licencié pour faute grave par la télévision privée après avoir diffusé un texte islamophobe sur son profil Facebook, a également été invité à ne plus "poster" de messages à contenu "politique" ou "critique" sur sa page Facebook.

Bien que l'origine de ces consignes n'est pas précisément indiquée, il semble qu'elles proviennent de l'Institut royal météorologique (IRM), qui dépend immédiatement du SPF Politique scientifique. La Politique scientifique fédérale a toutefois réfuté ce vendredi avoir exercé une quelconque pression.

Le météorologue accepte donc de se plier aux demandes. Mais cela ne l'empêche évidemment pas de poursuivre les actions et recours intentés. Il demande de réintégrer RTL et il se murmure qu'il puisse réclamer des réparations pour son licenciement qu'il estime injustifié.

Quoi qu'il en soit, l'annulation de la manifestation est un coup dur pour l'avocat et président du Parti populaire Mischael Modrikamen.

Sur le même sujet