Un général belge à la tête de l’Eurocorps dès la fin juin

Le général belge Guy Buchsenschmidt prendra, le 28 juin, le commandement du Corps européen (ou Eurocorps), l’une des plus puissantes formations militaires basées en Europe et qui dirige, depuis son QG de Strasbourg, des troupes allemandes, françaises, belges, espagnoles et luxembourgeoises.

tournante

L

e général belge Guy Buchsenschmidt prendra, le 28 juin, le commandement du Corps européen (ou Eurocorps), l’une des plus puissantes formations militaires basées en Europe et qui dirige, depuis son QG de Strasbourg, des troupes allemandes, françaises, belges, espagnoles et luxembourgeoises.

Cet officier de 57 ans est depuis juin 2011 le chef d’état-major (ou "numéro trois") de l’Eurocorps. Il succédera au général de corps d’armée français Olivier de Bavinchove, en vertu d’une tournante entre les quatre principaux pays contributeurs de troupes (France, Allemagne, Espagne et Belgique) qui a lieu tous les deux ans.

M. Buchsenschmidt a été désigné par le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V). Il devrait être préalablement promu pour la durée de sa mission au grade de lieutenant-général ("à trois étoiles").

L’Eurocorps est un corps de réaction rapide pouvant théoriquement rassembler jusqu’à 60 000 hommes à la disposition de l’Otan et de l’Union européenne. Il est né d’une initiative lancée, en mai 1992, par le président français François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl, au départ de la brigade franco-allemande.

Le couple franco-allemand a été rejoint par la Belgique, l’Espagne et le Luxembourg, alors que cinq autres pays sont "associés" et que la Pologne doit y entrer le 1er janvier 2016.

La cérémonie de passation de pouvoir aura lieu le 28 juin. Le général Buchsenschmidt sera le troisième commandant belge après Léo Van Den Bosch (1997-1999) et Charles-Henri Delcour (2005-2007). (Belga)