Retour de Syrie,un mois à l’ombre

Un jeune Belge parti en Syrie, Elias Taketloune (23 ans), suspecté et inculpé de participation à des activités terroristes, a été arrêté "en toute discrétion" lundi dernier à son retour au pays, indiquait samedi "De Standaard".

An. H.

Un jeune Belge parti en Syrie, Elias Taketloune (23 ans), suspecté et inculpé de participation à des activités terroristes, a été arrêté "en toute discrétion" lundi dernier à son retour au pays, indiquait samedi "De Standaard".

Ce militant de Sharia4Belgium, originaire de Willebroek, qui nie avoir participé à des combats, était rentré prématurément après cinq mois pour voir son nouveau-né. D’après "De Standaard", sa femme Wissam avait prévu de le rejoindre en Syrie avec leur bébé de 3 mois que le papa n’avait jamais vu, mais ils ont été empêchés de prendre l’avion par la police à l’aéroport de Zaventem. Le jeune homme a donc décidé de revenir lui-même en Belgique.

Il affirme ne s’être jamais rendu en Syrie, mais avoir participé à des actions humanitaires à la frontière turco-syrienne. Une version qui n’a pas convaincu les autorités judiciaires belges : la chambre du conseil a confirmé sa détention pour une durée d’un mois.

Taketloune est le quatrième jeune Belge à rentrer de Syrie, après Hakim Eloussaki (21 ans), Walid Lakdim (21) et Mohamed El Youssoufi (19). Tous seraient liés à Sharia4Belgium. Le bourgmestre N-VA de Willebroek a déploré de ne pas avoir été informé de l’arrestation du jeune Elias. Son parti interpellera la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, à la Chambre.