Arrêt de l'ERT: Laanan veut faire pression sur le gouvernement grec

"C'est un jour noir pour la démocratie et la liberté de presse", a commenté la ministre, qui tient à rassurer en soulignant qu'une telle situation est impossible en Belgique.

Belga
Arrêt de l'ERT: Laanan veut faire pression sur le gouvernement grec
©Belga

Les députés francophones Jean-François Istasse et Alain Onkelinx (PS) ont déposé une proposition de résolution relative à l'arrêt de la diffusion des radios et télévisions publiques grecques de l'ERT, dans laquelle ils affirment leur "indignation" et demandent "à toutes les autorités d'appeler le gouvernement grec à renoncer à cette décision".

La proposition, qui sera débattue la semaine prochaine au parlement de la FWB, est ouverte à la signature des autres groupes politiques jusque jeudi, précise-t-on.

"L'arrêt brutal des émissions a eu lieu sans débat préalable au sein du parlement. C'est une négation flagrante des règles relatives à l'indépendance des médias de service public qui sont pourtant une garantie du droit à l'information et de l'exercice de la démocratie", déplorent MM. Istasse et Onkelinx. "La crise que traverse actuellement la Grèce ne peut être la justification d'une situation inédite et inacceptable en Europe."

La proposition appelle le parlement à affirmer "son indignation devant un tel procédé qui est une atteinte grave à l'exercice de la démocratie dans un pays de l'Union" et à exprimer "son soutien total aux citoyens grecs" ainsi qu'aux 2.656 salariés de l'ERT. Elle appelle également à demander "à toutes les autorités d'appeler le gouvernement grec à renoncer à cette décision", à demander "au parlement européen d'examiner de toute urgence les modalités de réaction les plus opportunes, en ce compris l'examen approfondi du respect des conditions et règles d'appartenance à l'Union européenne" et enfin à prendre acte et souligner "positivement" la proposition de l'Union européenne de radio-télévision (UER) d'offrir son "aide et expertise pour conserver l'ERT comme un véritable radiodiffuseur public dans le moule européen".

"C'est un jour noir pour la démocratie et la liberté de presse", a commenté la ministre francophone de l'Audiovisuel, Fadila Laanan.