Les larmes de la reine Paola à Liège

En visite à Liège ce vendredi pour sa dernière sortie officielle avant l'abdication, le couple royal est apparu très ému devant les 8.000 spectateurs. La reine n'a d'ailleurs pas pu retenir ses larmes...

Rédaction en ligne (avec Belga)
Les larmes de la reine Paola à Liège
©AFP

En visite à Liège ce vendredi pour sa dernière sortie officielle avant l'abdication, le couple royal est apparu très ému. Il faut dire que la population n'a pas manqué d'honorer et féliciter une dernière fois Albert II et Paola. Ils étaient plus de 8.000 à s'être réunis dans la principauté pour l'occasion. Parmi les moments forts de cette visite, le bisou de Paola à Albert lors du salut à la foule, la reine enlaçant ensuite tendrement le Roi. Paola n'a d'ailleurs pu retenir son émotion et a laissé couler quelques larmes sur le balcon de l'hôtel de ville.



 

Le couple royal a reçu de nombreux bouquets de fleurs ainsi que des lettres de citoyens venus remercier les souverains pour leurs 20 années de règne. Beaucoup de jeunes enfants avaient fait le déplacement accompagnés de leurs parents ou grands-parents.

Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, a tenu a salué la manière dont le roi "a exercé sa fonction au service de la population et du pays" avant de mettre en exergue son "empathie naturelle" et "sa profonde humanité" concluant que le couple royal resterait "à tout jamais dans nos cœurs prince et princesse de Liège".

Des cadeaux en guise d'hommage

La Ville de Liège a remercié les souverains en offrant à la reine Paola un livre d'art consacré à la gare Calatrava. Le roi Albert II a quant à lui reçu les archives diffusées lors de la réception à l'hôtel de Ville ainsi que le cliché immortalisant sa présentation à la population liégeoise le 7 juillet 1935 par la reine Astrid devenant ainsi officiellement "prince de Liège". 

Seul incident de la visite, les cris d'un individu hurlant "vive la république, vive Julien Lahaut". Il a été rapidement maîtrisé.

Mercredi et jeudi, le couple royal s'était déplacé à Gand et Eupen pour y rencontrer la population. Il ponctue ce vendredi le programme avant la grande journée de dimanche et la passation de pouvoir entre Albert II et son fils Philippe. 




Sur le même sujet