Grève du zèle de la douane à Brussels Airport

Les douaniers de l'aéroport de Zaventem ont lancé une grève sauvage ce mercredi. Ils font du zèle en contrôlant tous les passagers.

Belga
Grève du zèle de la douane à Brussels Airport
©Twitter @AlainDestexhe

L'action spontanée, de type grève du zèle, des douaniers à l'aéroport de Zaventem donne également lieu à des perturbations sur le trafic passagers, a indiqué mercredi Marc Nijs, secrétaire CSC-Services publics SPF Finances. Les passagers qui atterrissent doivent passer par la douane. "Pour les passagers qui décollent, il n'y a pour l'heure pas beaucoup de perturbations mais cela risque de changer dans le courant de l'après-midi", poursuit Marc Nijs.

Les actions des douaniers restent pour l'heure circonscrites à l'aéroport de Zaventem. Elles avaient commencé mercredi matin, de manière spontanée, à l'aéroport de fret Brucargo et consistaient à effectuer des contrôles minutieux sur les marchandises déchargées ou chargées dans les avions, ce qui était susceptible d'engendrer des retards.

Les douaniers entendent manifester leur opposition à un nouvel arrêté royal sur le travail en équipe et les prestations irrégulières. "L'objectif est que le personnel des douanes travaille prochainement (à partir du 1er janvier 2014) nuit et jour, sept jours sur sept, dans les ports et aéroports, selon un système de shifts et pour un montant forfaitaire fixe", explique Marc Nijs.

Les syndicats plaident quant à eux pour un système de prime par équipe et pour une indemnité séparée pour le travail de nuit et de week-end. Les organisations représentatives des travailleurs avaient prévu des actions mais ont été prises de court par l'action spontanée des douaniers qui a éclaté ce mercredi matin.

Brussels Airport regrette les actions

Brussels Airport regrette que les passagers et toutes les personnes en rapport avec l'aéroport soient victimes des actions des douaniers, a indiqué mercredi Jan Van der Cruysse, porte-parle de Brussels Airport. "Ces actions ont un double impact. Elles causent un retard inacceptable pour les passagers à l'arrivée et nuisent à l'image de l'aéroport", estime-t-il.

Les actions spontanées des douaniers ont aussi un impact sur le trafic fret. "Pour le fret au départ, la procédure administrative douanière ne se fait pas dans les temps. En conséquence, les chargements ne se font pas complètement et un autre vol est nécessaire pour assurer le transport des marchandises non expédiées."

Le trafic fret entrant subit aussi des perturbations. Les actions causent des dommages financiers "non seulement pour les compagnies mais aussi pour les 'shippers'".

"C'est dommageable pour l'image de l'aéroport et du pays", ajoute encore le porte-parole.

Des files allant jusqu'à une heure pour les passagers

La grève du zèle des douaniers à Brussels Airport provoque à certains moments de la journée des files d'une heure pour les passagers à l'arrivée, indique Marc Nijs, secrétaire de la CSC Service publics au SPF Finances. Les syndicats rencontrent les autorités vendredi. Les actions se poursuivront d'ici là. "Il y avait peu de problèmes pour les départs mais cela pourrait être différent demain", explique le syndicaliste.

Les syndicats rencontrent les autorités vendredi à 14h00 pour tenter de trouver un accord. Les actions se poursuivront jusque là.

Les actions de grève du zèle portent sur les marchandises chargées ou déchargées des avions qui sont contrôlées plus qu'à l'accoutumée.

Les douaniers de l'aéroport de fret Brucargo ont lancé mercredi matin une action spontanée afin de protester contre un projet qui les verrait prochainement travailler selon un système de shifts et "pour un montant forfaitaire". Les syndicats plaident pour un système de prime par équipe et pour une indemnité séparée pour le travail de nuit et de week-end. Les syndicats avaient prévu des actions mais ont été pris de court par l'action spontanée des douaniers qui a éclaté ce mercredi matin.