Romain Schreul a empoisonné par doses massives de médicaments

Le chauffeur de bus aux projets machiavéliques est accusé de deux assassinats et de cinq projets.

Belga
Romain Schreul a empoisonné par doses massives de médicaments
©BELGA

Le médecin légiste et l'expert toxicologue ont été entendus lundi matin au procès de Romain Schreul et de Marie Hélène Malmendier devant la Cour d'assises de Liège. Ils ont confirmé que Kanchana Raemkhonburi a été empoisonnée avec des doses massives de médicaments. Romain Schreul (50 ans), répond de deux meurtres par empoisonnement et de cinq projets d'assassinats. Sa mère, Marie Hélène Malmendier (75 ans), seconde accusée, l'aurait aidé dans son projet d'éliminer des témoins gênants.

Au début de la seconde semaine du procès, la cour a pu entendre les premiers experts qui ont analysé les causes du décès de Kanchana Raemkhonburi, l'épouse thaïlandaise âgée de 28 ans de Romain Schreul. Son décès est survenu le 8 septembre 2007 par empoisonnement à fortes doses de médicaments. Le médecin légiste Philippe Van Parijs a confirmé qu'une ambiance inhabituelle régnait dans la pièce lorsqu'il a découvert le corps de la victime. L'expert a confirmé que Kanchana Raemkhonburi souffrait à cette époque d'une gastroentérite contractée quelques jours plus tôt lors d'un voyage en Egypte.

La victime ne présentait pas de traces suspectes extérieures. Elle était décédée vers 8h du matin. Des prélèvements urinaires ont démontré des traces d'utilisation de médicaments. Des prélèvements ont été examinés par la toxicologue Corinne Charlier. L'analyse a démontré que Kanchana Raemkhonburi a été empoisonnée par de fortes doses de médicaments. Deux médicaments antidépresseurs étaient présents dans les prélèvements à des concentrations extrêmement importantes et nettement supérieures aux doses thérapeutiques.

Quatre autres médicaments étaient présents dans les prélèvements à des doses légèrement supérieures aux doses thérapeutiques. Ils ont renforcé les effets des deux premiers médicaments. Le toxicologue a confirmé qu'il s'agit d'une intoxication massive et aiguë. L'ensemble des médicaments ingurgités peut représenter un total minimum de 40 comprimés ou capsules. Selon l'expert, sa vigilance aurait pu être diminuée par l'ingestion de certains des médicaments dans les heures ou les jours qui ont précédé son décès. Kanchana Raemkhonburi était probablement désinhibée lorsqu'elle a avalé la quantité la plus massive de médicaments.

Un inspecteur pharmacien a été chargé lors de l'enquête de réaliser des recherches dans les pharmacies de la province de Liège afin de retrouver l'origine des médicaments. Deux pharmacies de La Calamine ont été visitées par Romain Schreul. Le témoin a confirmé que l'accusé y recevait essentiellement des produits calmants, antidépresseurs et somnifères. Une amie de Romain Schreul aurait également reçu pour lui des médicaments retirés dans une pharmacie d'Ensival.