Réglo, votre tatouage? Une chance sur deux

La ministre Onkelinx souhaite renforcer les contrôles: chaque salon serait contrôlé une fois tous les trois ans.

Belga

Un salon de tatouage sur deux n'est pas en règle en Belgique, ressort-il d'une réponse de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) à une question écrite parlementaire dont fait état vendredi La Dernière Heure. "50% (des établissements de tatouage ou de piercing) ont reçu un avertissement", affirme ainsi la ministre. En mars dernier, le SPF Santé publique relevait que 40% des 138 salons de tatouage contrôlés en 2012 avaient reçu un avertissement pour des problèmes d'hygiène.

La plupart des avertissements sont relatifs au matériel et visent à organiser une meilleure gestion du stock des aiguilles et des encres utilisées.

Il existe près de 700 établissements en Belgique. La ministre prévoit de renforcer les contrôles. "L'équipe de 23 contrôleurs et de 2 inspecteurs a pu affecter (...) 200 contrôles de routine. A ce rythme, on peut valablement affirmer que chaque établissement sera contrôlé une fois tous les trois ans", assure Laurette Onkelinx.

Les cas graves sont rapportés aux inspecteurs fédéraux d'hygiène pour suivi et fermeture le cas échéant, précise encore la ministre.