Vétérinaire, une profession stigmatisée ?

L'Union professionnelle des vétérinaires dénonce mardi une stigmatisation de la profession dans une lettre ouverte au recteur de l'Université de Liège (ULg), Bernard Rentier.

Belga
Vétérinaire, une profession stigmatisée ?
©REPORTERS

L'Union professionnelle des vétérinaires dénonce mardi une stigmatisation de la profession dans une lettre ouverte au recteur de l'Université de Liège (ULg), Bernard Rentier. Elle estime que les propos tenus à la suite de l'accident d'une étudiante vétérinaire lors d'une activité de baptême font le procès d'une profession solidaire. "Cette lettre, c'est l'expression d'un ras-le-bol face à la stigmatisation d'un métier", résume Marcel Renards, président de l'Union professionnelle des vétérinaires (UPV). Celle-ci a adressé une lettre ouverte au recteur de l'ULg Bernard Rentier à la suite de propos exprimés dimanche lors d'un débat télévisé.

Lors de l'émission Controverse sur RTL-TVI, le recteur avait appelé les "vétérinaires en place" à faire preuve de solidarité envers l'étudiante française tombée dans le coma après avoir bu trop d'eau et sa famille. "Son défi est tout à fait inapproprié. Avant de parler de solidarité, il faudrait déjà que la justice identifie une victime et des coupables", juge Marcel Renards. "Puis, il existe déjà une solidarité dans la profession et envers les étudiants."

L'UPV mentionne l'accueil de stagiaires dans les familles des vétérinaires durant 8 semaines, gratuitement, "malgré les risques liés à leur manque de formation relative". Elle lance au recteur le défi d'accueillir lui aussi un étudiant durant la même période "pour démontrer (sa) solidarité" et espère recevoir des excuses "pour cet écart de langage".

Sur le même sujet