La réforme de l'enseignement sup' passe une nouvelle étape

Ce mardi, la commission enseignement supérieur du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a finalisé l'examen du décret présenté par le ministre Jean-Claude Marcourt (PS), définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.

Rédaction
La réforme de l'enseignement sup' passe une nouvelle étape
©Belga

Ce mardi, la commission enseignement supérieur du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a finalisé l'examen du décret présenté par le ministre Jean-Claude Marcourt (PS), définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études. La Commission a voté en faveur du décret dit "Paysage" par 10 voix pour et 3 abstentions.

Pour rappel, le projet ministériel prévoit la mise en place d’une structure à trois niveaux comprenant : une Académie de recherche et d’enseignement supérieur (Ares) chargée de la visibilité de notre enseignement supérieur sur la scène internationale et du pilotage de l’ensemble des universités et hautes écoles ; cinq pôles géographiques respectivement centrés sur l’UCL, l’ULB/Université Saint-Louis, l’ULg, l’UMons et l’Université de Namur s’occupant des matières liées au sol, aux services et aux infrastructures; enfin, trois “zones académiques interpôles” (Bruxelles-Brabant, Hainaut, Liège-Luxembourg-Namur) essentiellement focalisées sur l’aide à la réussite et pouvant rendre des avis sur les nouvelles habilitations dans l’enseignement supérieur de type court.

"Le Ministre Jean-Claude Marcourt proposera prochainement, comme il s’y est engagé, une méthodologie devant permettre de réviser les mécanismes de financement de notre enseignement supérieur, et ce dans la même dynamique participative que celle qui, depuis les tables-rondes de l’enseignement supérieur, associe tous les acteurs de terrain", a ainsi précisé le cabinet du ministre.