De Wever se présentera "probablement" aux élections fédérales

"Je n'ai pas encore décidé sur quelle liste exactement je serai candidat. Probablement pour le fédéral mais tout le reste est encore à décider", a dit Bart De Wever, ajoutant que les décisions prises seront annoncées lors d'un congrès fin janvier, début février.

BELGA
De Wever se présentera "probablement" aux élections fédérales
©REPORTERS

Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, sera "probablement" candidat au fédéral pour les élections de mai prochain, a-t-il déclaré au journal télévisé de RTL-TVi.

En marge d'une réception à l'hôtel de ville d'Anvers pour les nouveaux habitants de la métropole, De Wever a laissé entendre qu'il sera candidat pour les élections de mai 2014. "Je n'ai pas encore décidé sur quelle liste exactement je serai candidat. Probablement pour le fédéral mais tout le reste est encore à décider", a dit Bart De Wever, ajoutant que les décisions prises seront annoncées lors d'un congrès fin janvier, début février. Les élections fédérale, régionale et européenne auront lieu le 25 mai 2014.


Lettre de menaces: une enquête est en cours

Une enquête judiciaire a été ouverte au sujet d'une lettre de menaces comportant une balle, parvenue jeudi à la rédaction du Het Laatste Nieuws. Cette missive est principalement dirigée contre le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, "qui se concentre uniquement sur les riches et qui veut rendre la classe ouvrière encore plus pauvre". "Le parquet de Bruxelles ne souhaite pas communiquer davantage sur cette affaire", a indiqué vendredi l'une de ses porte-paroles.

L'auteur anonyme de ce courrier traite le président de la N-VA comme "le plus grand ennemi". Il se montre également menaçant envers les bureaux de l'Onem "qui suspendent les chômeurs", relate le quotidien flamand vendredi. Une information qu'évoque également De Morgen dans ses colonnes. La police a saisi la lettre, l'enveloppe et la balle. Bart De Wever a déjà bénéficié d'une surveillance policière spéciale en raison de menaces antérieures. 

Le niveau de celle-ci sera probablement relevé durant un certain temps, indiquent des sources judiciaires. Il ne semble pas que l'auteur de cette lettre soit le même que celui du courrier menaçant notamment la princesse Elisabeth d'enlèvement qu'avait reçu mardi La Dernière Heure.