L'évadé de la prison de Lantin est considéré comme dangereux

Le détenu qui s'est évadé samedi de la prison de Lantin s'était déjà enfui d'une prison italienne en février dernier avant d'être intercepté à Liège. Surnommé le braqueur de Parme, il est considéré comme dangereux et violent par les autorités judiciaires.

Belga
L'évadé de la prison de Lantin est considéré comme dangereux
©Jean-Michel Crespin (IPM)

Le détenu qui s'est évadé samedi de la prison de Lantin s'était déjà enfui d'une prison italienne en février dernier avant d'être intercepté à Liège. Surnommé le braqueur de Parme, il est considéré comme dangereux et violent par les autorités judiciaires, a-t-on appris dimanche. Samedi, peu après 16h00, Taulan Toma, alias Admir Dedinca, s'est évadé de la prison de Lantin en s'enfuyant du préau et en escaladant le mur protégé par des fils de fer barbelés. Il a profité de l'aide de détenus qui ont fait diversion en faisant exploser un récipient en verre et puis ont fait une pyramide humaine. Le fuyard a fait preuve de capacités physiques hors du commun pour franchir la dernière enceinte, indiquait samedi la procureur du Roi de Liège, Danièle Reynders.

L'évasion était préparée. Le détenu était attendu dans un véhicule par trois complices. Un agent pénitentiaire qui venait prendre son service avait aperçu la voiture peu après 16h, devant l'entrée réservée aux véhicules de la prison de Lantin. Il s'était approché pour demander au conducteur de quitter les lieux, mais il a été menacé par les individus armés à bord du véhicule.

Taulan Toma (29 ans) s'était déjà évadé dans la nuit du 1er au 2 février dernier de la prison de Parme (en Italie). Avec un complice, il avait scié les barreaux de sa cellule avant de sauter dans la cour de la prison. En octobre 2009, il s'était échappé d'une autre prison, celle de Terni, avant d'être intercepté le 22 décembre de la même année.

L'individu, qui est considéré comme violent par les autorités judiciaires liégeoises, est activement recherché.