Un chien pisteur pour attraper la panthère des neiges

Depuis 11h ce mardi matin, toutes les forces vives d'Aywaille sont à pied d'œuvre pour retrouver celle qui s'est fait la malle… une panthère des neiges arrivée il y a 15 jours à peine au Monde Sauvage et dont l'enclos fut retrouvé vide.

Marc Bechet, Belga
Un chien pisteur pour attraper la panthère des neiges
©Reporters

Depuis 11h ce mardi matin, toutes les forces vives d'Aywaille sont à pied d'œuvre pour retrouver celle qui s'est fait la malle… une panthère des neiges arrivée il y a 15 jours à peine au Monde Sauvage et dont l'enclos fut retrouvé vide. L'animal ne présentait pas de signe d'agressivité mais était arrivé d'un parc en Autriche. Elle a brisé la vitre pour se balader sur le site même du Monde Sauvage où elle aurait été repérée mardi en début d'après-midi.

Alors que les recherches se poursuivent dans et autour du parc et que des mesures de sécurité ont été prises, notamment dans le village de Deigné tout proche, Philippe Dodrimont, bourgmestre, annonçait une solution efficace sur le coup de 16h. "Grâce à notre échevine qui est vétérinaire, nous avons trouvé un chien spécialisé dans la recherche des animaux, ce qui est rare. La police n'avait pas ce type d'animal".

Le chien était attendu au Monde Sauvage d'Aywaille; les espoirs sont grands de retrouver l'animal : "La panthère a toujours vécu en captivité en Autriche dans un parc qui était entourré de barrières hautes de 4m… ici, le parc est ceinturé de barrières de 6m. On pense que l'animal est tapi dans un coin". Pour rappel, l'animal fait un peu plus d'un mètre et se nourrit principalement de poulets. "Il y a peu de chance qu'il se dirige vers des habitations. S'il est sorti du parc, nous craignons plus pour un promeneur avec un chien qui se dirigerait vers l'animal".

Les responsables doivent encore s'assurer qu'il s'agit bien de cet animal "qui n'est pas dangereux pour l'homme", affirme-t-on au Monde Sauvage.

Par mesure de sécurité, les élèves d'une école toute proche ont été priés de rester à l'intérieur de leurs classes.

La police de la zone Secova, des agents de la Division Nature et Forêt, ainsi que des pompiers et un hélicoptère sont actuellement sur place.