Plan "Wathelet bis" : "On ne se laissera pas faire", dit Cerexhe

Le bourgmestre CDH de Woluwe-Saint-Pierre met en demeure Belgocontrol et le gouvernement afin d’ appliquer le plan "Wathelet bis". Entretien.

Raphaël Meulders
Plan "Wathelet bis" : "On ne se laissera pas faire", dit Cerexhe
©BELGA

Le bourgmestre CDH de Woluwe-Saint-Pierre met en demeure Belgocontrol et le gouvernement afin d’ appliquer le plan "Wathelet bis". Entretien.

M. Cerexhe, comment analysez-vous cette décision du gouvernement fédéral de rejeter le plan "Wathelet bis" ?

Je la conteste formellement. En ce qui concerne Woluwe-Saint-Pierre, on ne compte pas se laisser faire. Cela fait trop longtemps que les habitants de notre commune mais aussi des autres communes survolées attendent une amélioration de la situation. Le plan "Wathelet bis" n’était pas parfait, mais c’était une première étape, avec l’allongement de la nuit de 22 à 7 heures du matin et le soulagement des communes telles qu’Etterbeek, Auderghem ou Boitsfort. La décision est remise pour un certain nombre de semaines, voire de mois. Mes habitants n’en peuvent plus, à juste titre.

On parle pourtant de division au sein de votre commune, entre nouveaux et anciens survolés ?

En fait, plus aucun quartier de Woluwe-Saint-Pierre ne vit dans le calme. Au-delà du virage à gauche, il y a eu une augmentation d’atterrissages sur la piste 01 qui passe par Woluwe. Mais cela ne sera à rien de monter un quartier contre un autre, ni des Bruxellois contre d’autres. Il faut survoler les zones les moins densément peuplées, comme cela se fait partout dans le monde. Or, ces zones ne sont pas à Bruxelles.

Vous irez en justice contre cette décision ?

Oui. Nous avons mandaté un avocat avec mission d’analyser la décision du kern. D’ici la fin de la semaine, une mise en demeure de Belgocontrol et du gouvernement sera envoyée pour obtenir les instructions du 8 mai dernier. Et on ira, si on n’a pas de décision satisfaisante, jusqu’à l’assignation en Justice en référé, donc en urgence pour obtenir l’application des instructions du plan "Wathelet bis".

Donc vous pourriez assigner le gouvernement fédéral ?

On va voir avec notre avocat qui il faut assigner, mais certainement Belgocontrol, puisqu’il doit appliquer les instructions. Peut-être qu’il faudra aussi assigner le gouvernement fédéral.