Fête nationale: 10.000 personnes au Parc royal pour voir le roi Philippe et la reine Mathilde (PHOTOS ET VIDEOS)

Plus de 10.000 personnes selon l'estimation de la police se sont rendues lundi en début de soirée au Parc royal pour approcher le couple souverain. Une journée réussie qui s'est clôturée par le traditionnel feu d'artifice. Revivez l’événement en photos et vidéos sur LaLibre.be!

A.W. (avec Belga)

Plus de 10.000 personnes selon l'estimation de la police se sont rendues lundi de 18h à 19h30, au Parc royal, pour approcher le couple souverain. Le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Christian De Coninck n'a signalé aucun incident et a estimé que la fréquentation a été celle d'un 21 juillet classique, à savoir en moyenne selon les dernières années 300.000 personnes. Celle de l'an passé avait été exceptionnelle en raison de la passation de règne. Au bout de l'allée devant la Chambre des représentants, après un premier bain de foule, une petite fille en robe blanche a offert à la Reine un bouquet de roses noires, jaunes et rouges.

Le couple royal a ensuite fait le tour pour visiter les stands d'une vingtaine de fournisseurs brevetés de la Cour sur les 111 enregistrés. Parmi eux, figuraient des chocolatiers, un brasseur ou encore le Radio Control Model Club Wemmel qui a fait une démonstration de bateaux téléguidés sur le bassin central.

Le Roi et la Reine ont ensuite emprunté l'"allée 14-18", entourés par la foule. Ils ont personnellement salué les personnes du public, comme les représentants militaires qui se sont succédés dans l'enfilade des tentes, tels que les maîtres chiens des Matins belges ou la musique de la gendarmerie belge.

Au bout du parcours, à la sortie du Parc, rue Ducale, le Roi et la Reine ont reçu une véritable ovation de la foule. Des étudiants ont entonné la Brabançonne. Une pièce montée d'anniversaire avec leurs figurines au sommet, décorée aux couleurs belges et des noms des chanteurs du pays, leur a été offert.

Vers 23 heures, le traditionnel feu d'artifice a clôturé une journée réussie.


Défilé militaire

Le traditionnel défilé militaire sur la place des Palais à Bruxelles a débuté, lundi à 16 heures, en présence du Roi et de la Reine, ainsi que des couples princiers Lorenz et Astrid et Laurent et Claire. Devant l'escorte royale à cheval, le roi Philippe et son épouse Mathilde ont commencé par saluer la présidente du Sénat Sabine de Béthune, le président de la Chambre des représentants Patrick Dewael, le Premier ministre Elio Di Rupo et ses vice-Premiers Joëlle Milquet à l'Intérieur et Pieter De Crem pour la Défense. Près de 1.900 participants et 100 véhicules composent le défilé militaire, les forces aériennes comprises. Le thème retenu cette année est la coopération internationale. Depuis le 1er juillet, la Belgique a le commandement du groupe de réaction rapide du EUBG (European battlegroup), qui peut être déployé dans un rayon de 6.000 km. Environ 80 militaires européens représentent cette force d'intervention de l'UE au sein du défilé.

Pour le centenaire de la guerre 14-18 et les 70 ans du débarquement, un détachement canadien a été représenté pour rappeler le 22e régiment franco-canadien. Des figurants en tenue de gendarme de la période 14-18 ont aussi marché aux côtés des militaires. Au parc royal, "l'Allée 14-18" et la reconstitution du débarquement par la 101e Airborne retracent également ce pan de l'histoire.

Pour les 50 ans de l'aide médicale urgente, les premiers véhicules de secours ont pris part au défilé civil.

La fête nationale se clôturera à 23h par un feu d'artifice, tiré depuis le Jardin du Palais des Académies, en présence du Roi et de la Reine, ainsi que du prince Laurent et de la princesse Claire.



Joëlle Milquet réunit les représentants religieux à l'inauguration de la fête du Parc

La vice-Première et ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) a réuni, lundi à 11 heures, place Royale, les représentants des différentes communautés philosophiques et religieuses pour l'ouverture de la fête du Parc. Cette inauguration s'est déroulée en présence entre autres de l'archevêque Léonard, de Salah Echallaoui, président de l'Association des musulmans, de Geert W. Lorein, président du Synode fédéral des Eglises protestantes et évangéliques ou de Marie-Rose Therer, vice-présidente du Centre d'action laïque.

En écho aux stands du parc sur les 50 ans de l'immigration turque et marocaine, Joëlle Milquet a motivé son choix d'une représentation positive de la "Belgique de la diversité réussie" en ce jour de fête nationale : "Quand on fête la Belgique, c'est aussi la Belgique de la diversité. Par ailleurs, nous sommes dans un contexte européen de montée des populismes, de l'antisémitisme et de l'islamophobie. Nous sommes aussi en plein moment d'importation en Europe de conflits. Autant toutes les convictions par rapport aux positionnements internationaux sont libres, autant nous ne pourrons jamais tolérer ici en Belgique des hostilités à l'égard d'une quelconque communauté. (...) La Belgique est un pays très tolérant, mais nous devons faire preuve d'une vigilance constante."

Elle voit en ce rassemblement un soutien de l'ensemble des communautés philosophiques et religieuses au message de solidarité porté conjointement par les communautés juives et musulmanes. Philippe Markiewicz, président de la communauté juive à Bruxelles, estime que "Joëlle Milquet a toujours eu cette volonté de rencontre entre les différents cultes et la laïcité. Elle a veillé à ce que les contacts se poursuivent positivement à l'heure actuelle".

Crédit: Belga


Un millier de personnes ont acclamé la famille royale avant le Te Deum

Environ un millier de personnes selon l'estimation de la police se sont rassemblées, lundi, devant la cathédrale des Saints Michel et Gudule, à Bruxelles, pour apercevoir la famille royale faire son entrée au Te Deum. Plusieurs centaines d'autres ont assisté à la cérémonie à l'intérieur de l'église. Aux premiers rangs des représentants politiques et diplomatiques, se tenaient le Premier ministre Elio Di Rupo et les vice-Premiers Joëlle Milquet, Pieter De Crem et Didier Reynders. A l'extérieur, le public, habillé aux couleurs de la Belgique, a brandi de nombreux drapeaux et a scandé avec ferveur "Vive le Roi" et "Vive la Reine". Aucune perturbation n'a été signalée. Le roi Philippe et son épouse Mathilde ont monté les marches entourés de leurs quatre enfants. Une entrée remarquée pour la Reine, qui a fait le choix d'un large chapeau orange, création de la Maison Fabienne Delvigne.

Le couple princier Claire et Laurent a quant à lui assisté au Te Deum à Namur, Lorenz et Astrid à celui de Bruges. La reine Fabiola n'assistera pas aux festivités de ce 21 juillet, pour se préserver de la lourdeur de ce type d'événement, a indiqué Pierre-Emmanuel De Bauw, porte-parole du Palais. Il précise également que le roi Albert et la reine Paola ont fait savoir qu'ils étaient à l'étranger.

Monseigneur Léonard, archevêque de Belgique, a débuté le Te Deum en remerciant le Roi Philippe pour sa première année de règne. La musique militaire et les chœurs au sommet des gigantesques orgues ont rendu la cérémonie majestueuse.