Le discours de rentrée à l'ULB était un plagiat: le rédacteur viré

Président du CA de l’ULB, Alain Delchambre a lu son discours, le 19 septembre dernier, à l’occasion de la rentrée académique. Quelques jours plus tard, une personne lui a signalé que de nombreux passages du texte correspondaient, mot pour mot, à un discours de Jacques Chirac...

Le discours de rentrée à l'ULB était un plagiat: le rédacteur viré
©BELGA
Jean Bernard

Président du CA de l’ULB, Alain Delchambre a lu son discours, le 19 septembre dernier, à l’occasion de la rentrée académique. Selon nos confrères de RTL, quelques jours plus tard, une personne lui a signalé que de nombreux passages du texte correspondaient, mot pour mot, à un discours de Jacques Chirac prononcé en 2003 (notamment “L’artiste donne à la vie comme au monde, saveur, sens et beauté”). Deux ministres français, Marisol Touraine (Affaires sociales) et Aurélie Filippetti (Culture) avaient aussi eu une partie de leurs textes pompés, en omettant de signaler la source.

“Alain Delchambre n’a pas écrit l’intégralité de son discours”, précise ce mercredi Nicolas Dassonville, porte-parole de l’Université libre de Bruxelles. “Il a autour de lui une équipe et au sein de celle-ci, une personne se charge plus particulièrement de la rédaction des discours. Alain n’avait pas du tout connaissance que ce texte était inspiré de passages d’autres personnes. Apprenant ces faits graves, Alain Delchambre a immédiatement congédié ce collaborateur avant, lundi dernier, de présenter ses excuses les plus sincères auprès du conseil d’administration et des autres instances pour avoir lu le texte incriminé.”

Le renvoi immédiat s’imposait, alors que l’Université sanctionne très lourdement tout étudiant coupable de plagiat. Pour Alain Delchambre, l’incident est donc clos. Ce dernier a néanmoins encore apporté quelques précisions ce jeudi matin sur la page Facebook de l'ULB :

Chers Membres de la Communauté universitaire,
Mesdames et Messieurs,

À l'occasion de la rentrée académique, j'ai adressé un discours en tant que Président du Conseil d'administration de l'ULB.

Par la suite et à ma plus grande stupéfaction, j'ai appris que certains passages de discours que j'ai prononcés étaient inspirés de différents textes accessibles publiquement, sans que les précautions d'usage nécessaires à ce genre de citations n'aient été prises.

Mes discours, tout comme l'ensemble des projets que je porte, sont le fruit d'un travail collectif mené en totale confiance avec mes collaborateurs. Si je n'étais en rien au courant de ces manquements, j'en assume toutefois la pleine et entière responsabilité.

Le respect de la propriété intellectuelle est une valeur fondamentale que je mesure parfaitement. Cette situation m'est totalement inacceptable et je tiens à m'en excuser officiellement auprès de tous les membres de la Communauté universitaire.

Dès ce lundi 29 septembre, j'ai porté ces faits à la connaissance du Conseil d'administration et ai présenté des excuses officielles. J'ai également annoncé au Conseil que j'avais pris les mesures internes nécessaires pour que cette situation ne se reproduise plus à l'avenir et pour que mon travail et celui de mon équipe continuent à être réalisés dans la plus grande rigueur et éthique.

C'est dans ce cadre qu'un de mes collaborateurs a été démis de ses fonctions.

Je regrette que cet incident ait pu ternir l'image de l'Université. Je réitère donc mes excuses les plus sincères en vous assurant que je continuerai à me placer au service de l'ULB et de sa communauté.

Alain Delchambre,
Président du Conseil d'administration



Sur le même sujet