Témoignage: "Comment je me suis infiltré en Syrie"

Pour Montasser AlDe’emeh, l’échec de l’intégration explique les départs vers la Syrie. La majorité des combattants ne comptent pas rentrer en Belgique, estime-t-il. Il juge que le risque d’attentat, qui était minime, s’est accru car la Belgique participe à la coalition contre l’Etat islamique. Entretien.

Laruelle Jacques
Témoignage: "Comment je me suis infiltré en Syrie"
©D.R.
Pour Montasser AlDe’emeh (au centre de la photo ci-dessus), l’échec de l’intégration explique les départs vers la Syrie. La majorité des combattants ne comptent pas rentrer en Belgique,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité