Un premier cas Ebola possible à Bruxelles

L'individu a été mis en quarantaine au Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre, signale la "Dernière Heure". La possibilité d'une infection à l'Ebola reste néanmoins faible.

Julien Thomas
Un premier cas Ebola possible à Bruxelles
©Bauweraerts D

Pour la troisième fois depuis les débuts de l'épidémie Ebola, la Belgique est confrontée à la possibilité d'un cas Ebola sur son territoire. Les deux premières fois se sont finalement avérées des fausses alertes. Cette fois-ci, selon nos confrères de la "Dernière Heure", il s'agit d'un individu ayant séjourné récemment en Guinée et revenu en Belgique au début du mois d'octobre. L'homme a été admis, ce lundi 13 octobre, au Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre à Bruxelles après avoir été pris de fièvre. Après avoir subi une série de tests, il se trouve désormais en quarantaine dans une unité spéciale de l'hôpital. Les premiers résultats devraient être connus ce mercredi soir. "Il y a effectivement un cas probable Ebola en Belgique même s'il existe plus de chance qu'il s'agisse finalement de malaria", confirme, ce lundi après-midi, Vinciane Charlier, la porte-parole du SPF Santé publique.

"Cette personne est revenue début octobre en Belgique et a développé de la fièvre ce matin. Il y a une procédure de sécurité qui existe pour les personnes revenant de pays où l'Ebola est présent. C'est pourquoi ce patient était suivi et a été emmené ce lundi à Saint-Pierre. Il est désormais en quarantaine".

Pour l'instant peu d'informations filtrent sur l"identité de la personne et Vinciane Charlier explique que le SPF Santé publique est lui-même à la recherche d'informations. Tout au plus, peut-elle confirmer qu'il ne s'agit pas du même cas que la fausse alerte Ebola déclarée dimanche dans le même hôpital bruxellois.