Les mesures de Brussels Airport contre Ebola

Les bagages en provenance des pays touchés seront désormais scannés par une société spécialisée afin de rechercher la présence de fuites de liquides. En cas de fuite, les bagages seront détruits.

Les mesures de Brussels Airport contre Ebola
©Belga
Belga

"Brussels Airport Company a décidé que les bagages en provenance des régions touchées par Ebola (Freetown au Sierra Leone, Conakry en Guinée et Monrovia au Liberia) seraient inspectés par une société spécialisée afin de rechercher la présence de fuites de liquides", annonce la société dans un communiqué vendredi. "Pour répondre aux préoccupations relatives aux manipulations de bagages, les procédures existantes pour faire face aux risques biologiques ont été complétées par une mesure additionnelle", indique Brussels Airport.

Les bagages en provenance des pays touchés seront désormais scannés par une société spécialisée afin de rechercher la présence de fuites de liquides. En cas de fuite, les bagages seront détruits.

Cette mesure, qui vient s'ajouter aux sessions d'informations dispensées au personnel et aux directives existantes du SPF Santé publique, était demandée par les syndicats.

Ces derniers n'écartaient pas le risque d'actions si aucune décision n'était prise à l'issue d'une rencontre entre le SPF, les autorités aéroportuaires et les syndicats, prévue vendredi à 16H00.

Jeudi, quelque 252 bagages d'un vol Brussels Airlines, provenant d'Afrique de l'Ouest, n'ont pas pu être livrés à temps. Le traitement des bagages a été perturbé par une action menée par l'Union belge des transports (UBT) qui a appelé les bagagistes à arrêter de décharger les avions en l'absence d'informations concernant la prévention en matière de contamination au virus Ebola.

Sur le même sujet