Le plan "Vigipirate" à la belge

Le nouveau gouvernement envisage de permettre à l’armée de patrouiller dans les rues en cas de nécessité pour la sécurité. Ce renfort serait décidé en conseil des ministres, notamment à la demande des bourgmestres. En France, les patrouilles militaires sur les lieux sensibles n’étonnent plus personne.

Jacques Laruellle et Bernard Delattre (avec A.C. et J.-C.M.)
Militaires dans le cadre du plan vigipirate, Gare d'Austerlitz a Paris septembre 2006 REPORTERS / Rue_des_Archives
Militaires dans le cadre du plan vigipirate, Gare d'Austerlitz a Paris septembre 2006 REPORTERS / Rue_des_Archives ©Rue_des_Archives / REPORTERS
Après l’attentat au Musée juif de Bruxelles, le 24 mai dernier, la surveillance auprès de cibles potentielles juives avait été renforcée. C’était principalement le cas à Bruxelles ou à Anvers. Le niveau d’alerte 4 (maximal) avait été porté pour les lieux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité