Minerval non payé? "Le but n'est pas de mettre des bâtons dans les roues des étudiants"

Le ministère de l'Enseignement supérieur refuse d'accorder un délai supplémentaire aux étudiants qui ont oublié de payer 10 % de leur minerval avant le 31 octobre. Les commissaires du gouvernement en charge d'étudier les recours feront toutefois preuve de souplesse.

N. So. (st)
Minerval non payé? "Le but n'est pas de mettre des bâtons dans les roues des étudiants"
©Jean Luc Flemal

Selon le ministère de l'Enseignement supérieur, environ 1000 à 1500 étudiants ont oublié de payer les 10 % de leur minerval avant la date butoir du 31 octobre 2014. Ils ne pourront donc pas passer leurs examens.

« Certains étudiants ne savaient pas que la date limite n'était plus le 30 novembre, comme les années précédentes », explique le co-président de l'Assemblée générale des étudiants de Louvain (Agl) Merlin Gevers.

Le porte-parole du ministre Marcourt, Gaël Lambinon, contredit ce constat. « La preuve est que le nombre d'étudiants qui ont oublié de payer est inférieur à celui de l'an dernier. » Le porte-parole du ministre de l'Enseignement supérieur dit toutefois ne pas posséder les chiffres pour les années précédentes.

A l'Université catholique de Louvain, cette diminution des oublis des étudiants est remise en contexte. L'année dernière, les hautes écoles et les universités étaient plus souples. L'UCL permettait aux étudiants de payer la somme due avant de passer leurs examens. In fine, ils étaient donc en règle. Aujourd'hui, cela n'est plus possible.

Les inscriptions encore possibles

Les étudiants ont toutefois encore la possibilité de s'inscrire dans un établissement de l'enseignement supérieur. Pour ce faire, ils doivent envoyer leur demande par dossier en précisant les raisons de leur oubli. « Les commissaires du gouvernement en charge d'étudier ces recours le feront de manière attentive. Le but n'est pas de mettre des bâtons dans les roues des étudiants. » Le ministère de l'enseignement supérieur enverra bientôt un courrier aux établissements de l'Enseignement supérieur expliquant la procédure à suivre pour effectuer ce recours.