Un apéro pour "contrer" Eric Zemmour

Les opposants au polémiste organisent un événement alternatif.

Jean-Claude Matgen
Un apéro pour "contrer" Eric Zemmour
©D.R.

Ce mardi, le journaliste et polémiste français Eric Zemmour, auteur du très controversé "Suicide français", sera donc en Belgique.

Sa visite (à midi) au Cercle de Lorraine, place Poelaert, et (le soir) au Golfing Club B19, à Uccle, dirigé par John-Alexander Bogaerts, le "patron" du magazine satirique "Ubu-Pan", suscite des réactions en sens divers.

Pourraient-elles déboucher sur des troubles à l’ordre public ? Le risque existe mais, lundi, l’heure était à la "décrispation".

On sait que les responsables de la librairie Filigranes ont renoncé à la séance de dédicaces qu’ils avaient organisée ce mardi. Ils craignaient pour l’intégrité leur personnel.

La police de la zone Bruxelles-Ixelles nous disait, lundi, n’avoir pas mis en garde les patrons de Filigranes et indiquait, par ailleurs, n’avoir pas d’informations sur des dangers potentiels de heurts, ce mardi, place Poelaert.

De Decker sur ses gardes

Le bourgmestre d’Uccle, le MR Armand De Decker, lui, nous a annoncé, lundi, qu’en concertation avec le chef de sa zone de police, il avait pris les mesures nécessaires (jusqu’à prendre contact avec le ministère de l’Intérieur et l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam) pour faire respecter l’ordre public et faire en sorte que puisse normalement se tenir la réunion à caractère privé qui accueillera Eric Zemmour.

M. De Decker a reçu des informations au sujet de la présence possible de trublions. Sur le site du groupuscule d’extrême droite Nation, on peut, en effet, prendre connaissance d’un appel à un "rassemblement de soutien à la liberté d’expression". Le mouvement annonce sa présence aux abords du Cercle de Lorraine et ajoute que, "tout au long de la journée", il "se manifestera là où l’intolérance essaiera de faire taire Eric Zemmour".

Apéro alternatif

Les adversaires du discours de M. Zemmour semblent toutefois ne pas rechercher l’affrontement. Charlie Le Paige, président du Comac, le mouvement des jeunes du PTB, et Carlos Crespo du Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (Mrax) nous confiaient, lundi, que leurs organisations n’avaient pas donné de mot d’ordre officiel invitant leurs membres à manifester. Mais il n’est pas exclu que certains décident de le faire.

En attendant, le Comac, le Mrax mais aussi le MOC, le CIRé ou le Collectif contre l’islamophobie en Belgique organisent, de concert, ce mardi, à midi, un "apéro spécial Zemmour", au café "Volle Brol", place du Jeu de Balle, 28, à Bruxelles. Un événement alternatif où il sera question de démonter les arguments du sulfureux "essayiste" français.

Sur le même sujet