Fin d'alerte à la rédaction du Soir: les journalistes retrouvent leurs locaux

L'alerte à la bombe qui visait la rédaction du quotidien "Le Soir" depuis le début d'après-midi dimanche a été levé en début de soirée sans qu'aucun explosif n'ait été découvert dans les locaux, a confirmé un responsable de la rédaction.

Belga

L'alerte à la bombe qui visait la rédaction du quotidien "Le Soir" depuis le début d'après-midi dimanche a été levé en début de soirée sans qu'aucun explosif n'ait été découvert dans les locaux, a confirmé un responsable de la rédaction interrogé par l'agence Belga.

Situés 100 rue Royale à Bruxelles, les locaux du "Soir", qui hébergent aussi la rédaction de "La Capitale" et du "Soir Mag", avaient été complètement évacués après un coup de fil reçu vers 14h30.

"Ca va péter dans votre rédaction. Vous ne nous prenez pas au sérieux", avait menacé le correspondant qui s'est présenté comme Thierry Carreyn, un ex-imprimeur de 53 ans déjà connu de la justice pour le dépôt d'une bombe en 1999 devant les locaux du Vlaams Blok (aujourd'hui Vlaams Belang).

Outre l'évacuation du bâtiment, la rue Royale avait également été immédiatement coupée à la circulation par les services de police, et ce durant plusieurs heures.