Anderlecht: Milquet envoie des renforts au collège de l'élève tabassé pour enquêter

La ministre de l'Education estime qu'il "faut aller beaucoup plus loin" dans ce dossier.

Anderlecht: Milquet envoie des renforts au collège de l'élève tabassé pour enquêter
©BELGA
Rédaction en ligne

La ministre de l'Education estime qu'il "faut aller beaucoup plus loin" dans ce dossier.


L'affaire du collège Da Vinci continue de secouer les consciences. Quelques jours après les faits, Joëlle Milquet a annoncé qu'elle comptait renforcer l'équipe chargée du dossier, afin que tous les protagonistes puissent être entendus. "Il faut aller beaucoup plus loin. C’est la raison pour laquelle j’ai chargé deux préfets coordonnateurs venant de Wallonie de faire une enquête complémentaire", a-t-elle expliqué dans une interview accordée à nos confrères de Télé Bruxelles.

Ces deux inspecteurs seront chargés de déterminer ce qu'il s'est réellement passé en amont et lors du passage à tabac subi par un certain Amadou. L'élève dit avoir été frappé pour avoir affiché son soutien à un professeur d'Histoire, lui-même menacé par une pétition lancée par des élèves après un débat sur Charlie Hebdo. Une version réfutée par d'autres membres de l'école. Il conviendra également d'enquêter sur "le climat et les tensions dépassant le cadre de l’agression au sein de l’établissement ainsi que les attitudes et propos controversés au sein du corps professoral, notamment dénoncés par certains dans le rapport."

"Il faut du temps, du calme, qu’on laisse les jeunes et les enseignants travailler" a ajouté la ministre de l'Education."Je vais charger également deux gestionnaires de crise de venir dans l’ établissement, ils prendront en charge la communication vers l’extérieur".

Ce mercredi, le professeur de religion islamique, incriminé dans cette affaire, avait répondu à ses détracteurs via une lettre ouverte (voir ici).

Sur le même sujet