Inculpation Kubla : un patron de Duferco va être entendu par les enquêteurs

Le nom d'Antonio Gozzi, l'un des dirigeants du groupe industriel Duferco, a en effet été cité dans le "dossier Kubla" depuis l'annonce de l'inculpation de Serge Kubla pour corruption au Congo.

Inculpation Kubla : un patron de Duferco va être entendu par les enquêteurs
©Belga
Belga

Antonio Gozzi, l'un des patrons de Duferco, sera entendu prochainement par les enquêteurs dans l'"affaire Kubla" selon son avocate, Me Michèle Hirsh. L'ex-bourgmestre de Waterloo et ancien ministre Serge Kubla a été inculpé en février dernier pour corruption, par la justice bruxelloise. Il est suspecté d'avoir servi d'intermédiaire pour le groupe industriel Duferco alors que celui-ci tentait de favoriser des investissements dans le secteur du jeu et des loteries en corrompant des agents publics congolais, selon l'enquête. Mais le groupe industriel nie les faits. "Le juge d'instruction Michel Claise a invité mon client, monsieur Gozzi, à être entendu par ses enquêteurs dans le cadre de ce dossier. Il a accepté et il viendra à Bruxelles prochainement. Il sera entendu par les policiers à une date qui n'a pas encore été fixée", a déclaré, vendredi, Me Michèle Hirsh.

Le nom d'Antonio Gozzi, l'un des dirigeants du groupe industriel Duferco, a en effet été cité dans le "dossier Kubla" depuis l'annonce de l'inculpation de Serge Kubla pour corruption au Congo.

Ce dernier a été inculpé le 24 février dernier. Il est suspecté d'avoir servi d'intermédiaire pour le groupe industriel Duferco alors que celui-ci tentait de favoriser des investissements dans le secteur du jeu et des loteries en corrompant des agents publics congolais.

Il y a quelques jours, Serge Kubla a reconnu, devant des journalistes, avoir facturé une somme de 240.000 euros par an à Duferco, par le biais de sa société maltaise Socagexi Limited, afin qu'il effectue pour le groupe industriel des missions de consultance en République démocratique du Congo.

Sur le même sujet