Naturalisation de Chodiev: la police de Waterloo dément toute malversation

Le magazine s'est basé sur une lettre de Serge Kubla adressée le 16 mai 1997 à Claude Erdekens, qui présidait à l'époque la Commission de naturalisation de la Chambre. Serge Kubla demandait au socialiste "avec la plus vive insistance" d'"intervenir en faveur de Monsieur Chodiev".

Naturalisation de Chodiev: la police de Waterloo dément toute malversation
©D.R.
BELGA

Le commissaire divisionnaire de la police de Waterloo Michel Vandewalle a démenti vendredi toute malversation de ses services, à la suite de l'article publié sur le site internet du Vif L'Express faisant état de "l'appui déterminant de Kubla pour Chodiev". Serge Kubla aurait "fait tout ce qui était en son pouvoir pour que son cher voisin obtienne la nationalité belge, en 1997", écrit vendredi le Vif L'Express sur son site internet. L'enquête de la Sûreté de l'Etat freinait son dossier de naturalisation mais, le 27 mai 1997, la demande de l'homme d'affaires kazakhe a abouti à une décision positive de la Chambre, décrit encore l'hebdomadaire.

Le magazine s'est basé sur une lettre de Serge Kubla adressée le 16 mai 1997 à Claude Erdekens, qui présidait à l'époque la Commission de naturalisation de la Chambre. Serge Kubla demandait au socialiste "avec la plus vive insistance" d'"intervenir en faveur de Monsieur Chodiev".

Toujours selon Le Vif L'Express, cet échange de courrier est intervenu quelque temps après la visite au domicile de Chodiev du commissaire Michel Vandewalle. L'intéressé dément formellement cette information. "Je n'ai jamais vu monsieur Chodiev et je ne suis jamais allé chez lui, ce sont des allégations", commente le commissaire divisionnaire. "Par ailleurs, la police de Waterloo a travaillé dans les règles de l'art à ce dossier de naturalisation. Quant aux prétendus rapports de complaisance évoqué dans Le Vif, il s'agissait de faux, ce qui a clairement été établi après enquête", précise encore Michel Vandewalle.

Sur le même sujet