Pourquoi les sciences n’intéressent plus les étudiants ?

Ces filières d’études sont boudées alors que les métiers scientifiques sont demandés. Dossier.

Isabelle Lemaire
Male student looking nervous REPORTERS/IMAGESOURCE MODEL RELEASED
Male student looking nervous REPORTERS/IMAGESOURCE MODEL RELEASED ©Image Source /REPORTERS
Le refrain est connu : le désengouement pour les filières d’études scientifiques est une réalité depuis des années en Belgique francophone. Les chiffres d’inscriptions en première Bac pour l’année académique 2014-2015 le prouvent encore. A l’ULg, seuls 5,6 % des nouveaux inscrits ont choisi une des branches de la faculté des sciences (chimie,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité