Conteneurs pour seniors: le ministre Prévot scandalisé

Ce concept pose "humainement question", s’indigne le ministre wallon de la Santé et de l’Action sociale dans les colonnes de la "Dernière Heure".

L. Sa
Conteneurs pour seniors: le ministre Prévot scandalisé
©D.R.

Des milliers de seniors attendent actuellement une place dans une maison de repos et/ou de soins. Et les listes ne cessent de s’allonger : d’ici à 10 ans, 25.000 lits supplémentaires seront nécessaires pour répondre à la demande, selon le Centre fédéral d’expertise de soins. De part et d’autre du pays, les politiques s’activent donc pour trouver des alternatives afin d’éloigner le plus longtemps possible les seniors des maisons de repos.

Du côté flamand, le gouvernement envisage de construire des conteneurs pour seniors. Ces habitations flexibles seraient installées dans le jardin de leurs enfants ou petits-enfants pour que ces derniers puissent surveiller et prendre soin de leur parent vieillissant. Quelques centaines de milliers d’euros vont ainsi être investis pour la construction de ces conteneurs qui pourront être placés ou retirés du jardin en un jour, a révélé hier Het Nieuwsblad.

Cette mesure a fait sortir de ses gonds le ministre wallon de la Santé et de l’Action sociale Maxime Prévot (CDH). "Le concept de conteneurs pour seniors pose humainement question. Si les aînés dépendants sont de la sorte sous la surveillance rapprochée de leurs enfants, ils sont malgré tout relégués au fond du jardin. Est-ce vraiment ce que nous souhaitons pour nos parents et grands-parents ? Sans aucun doute, ce n’est pas le projet politique du ministre flamand mais il faut faire attention aux images véhiculées."

Pour le mandataire humaniste, il convient plutôt de tout mettre en œuvre pour que les personnes vieillissantes puissent rester à leur domicile le plus longtemps possible, conformément à leur souhait. Pour cela, il entend "permettre à chacun d’aménager son domicile de façon adéquate pour garantir l’autonomie, réduire le risque de chute et retarder l’entrée en institution".

Afin d’assurer un continuum de prestations, notamment avant et après une hospitalisation, Maxime Prevot préconise une meilleure coordination entre tous les acteurs qui interviennent pour les soins et les services à domicile.