L'Otan vante les mérites des F-16 de l'armée belge et torpille ses frégates

Si cela dépendait de l'Otan, la Belgique ferait mieux de se défaire de ses frégates. Il y en a plus qu'assez, ressort-il d'un avis de l'organisation transatlantique, et elles sont trop chères pour notre pays.

L'Otan vante les mérites des F-16 de l'armée belge et torpille ses frégates
©Belga
Belga

Si cela dépendait de l'Otan, la Belgique ferait mieux de se défaire de ses frégates. Il y en a plus qu'assez, ressort-il d'un avis de l'organisation transatlantique, et elles sont trop chères pour notre pays. Il s'agit avant tout d'être prêt dans les airs, rapporte mardi De Standaard. L'Otan s'est penchée sur l'armée belge et sur l'assainissement budgétaire que le gouvernement veut y appliquer. Lors d'une réunion confidentielle avec le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), Heinrich Brauss, le secrétaire général adjoint pour la politique de défense et de planification, lui a conseillé de réformer de façon radicale le budget de son département.

Toucher aux budgets pour l'entraînement et de "préparation" n'est pas une option, laisse-t-il entendre. L'Otan veut des troupes rapidement déployables et se montre dès lors particulièrement intéressée par tout ce qui vole. Les F-16 mais aussi les avions de transport de la Défense belge sont donc particulièrement bien vus par l'organisation transatlantique.

Sur le même sujet