SOS, armée belge en péril

Plongée au cœur d’un spectaculaire entraînement des soldats belges (les Lanciers de Marche-en-Famenne). Mais les coupes budgétaires ont des conséquences néfastes sur le terrain : moins de matériel, moins d’exercices et moins de déploiements. Les services de renseignement, eux, cherchent à se renforcer. Reportage.

SOS, armée belge en péril
©Flemal
Antoine Clevers et Ch. Ly.
Le bruit d’un craquement attire l’attention d’un insurgé. Il attrape son arme. Jette un œil en direction des bois environnants. Fausse alerte. Du moins, c’est ce qu’il croit… A peine rentré dans sa planque, un vrombissement retentit. Deux "Piranha" surgissent, des blindés de type AIV d’environ 25 tonnes chacun, montés sur huit roues. Du costaud. L’un est muni d’un canon de 30 mm, l’autre d’un 90 mm. A ce moment précis, le "cordon" est déjà en place. Le bâtiment...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet