Pourquoi un tel chaos sur le rail à cause de la canicule?

A la SNCB, quand ce ne sont pas les feuilles mortes, le gel ou les mouvements de grève qui bloquent le rail, c'est la chaleur qui prend le relais. Les températures caniculaires que nous connaissons actuellement ont créé un véritable chaos sur le réseau ferroviaire belge mercredi soir. Explications.

Rédaction en ligne

A la SNCB, quand ce ne sont pas les feuilles mortes, le gel ou les mouvements de grève qui bloquent le rail, c'est la chaleur qui prend le relais. Les températures caniculaires que nous connaissons actuellement ont créé un véritable chaos sur le réseau ferroviaire belge mercredi soir. Dans le meilleur des cas, on comptait environ 10 minutes de retard, contre deux heures sur certaines lignes. Heureusement qu'il y avait les réseaux sociaux pour patienter...




"J'ai le rail qui s'dilate"

Principale cause des dégâts: le rail qui se dilate à cause de la chaleur. "Quand le soleil tape fort [...], la température est de 10 ºC supérieure au niveau du rail. Avec des températures de 50 ºC, le métal a une propension à se dilater, d’environ 7 cm tous les 100 mètres", expliquait mercredi soir un porte-parole d'Infrabel à nos confrères du "Soir". "Le rail ‘serpente’. Il a tendance à sortir de la place qui doit être la sienne."

Deuxième coupable: les boîtiers électroniques. En principe, ils sont blancs. Mais, une fois tagués comme c'est souvent le cas à proximité des villes, ils absorbent la chaleur (jusqu'à 70° selon Infrabel) et ne fonctionnent plus correctement. Il faut alors les vérifier les uns après les autres.

Délicates caténaires

Enfin, les caténaires, les câbles au-dessus des voies qui alimentent les trains en électricité, sont aussi sensibles aux fortes températures. Le meilleur moyen de le comprendre, c'est encore de regarder la vidéo publiée par la SNCF sur son compte YouTube le 30 juin dernier (voir ci-dessous). 

En résumé, la chaleur détend les caténaires qui risquent alors de toucher le toit du train et de créer un arc électrique. Dans le pire des cas, le pantographe, le dispositif articulé qui permet au train de capter l'électricité, peut arracher la caténaire. Pour éviter de tels problèmes, la vitesse des trains est volontairement réduite. 

Dernier rappel utile: tous les trains qui circulent sur le réseau belge ne sont pas équipés d'air conditionné. Pour savoir lesquels proposent le meilleur confort, consultez ce document rédigé par la SNCB: