Le MR devient-il un parti "sécuritaire" ?

Les mesures antiterroristes de Michel 1er inquiètent certains libéraux.

CGSU : unités spéciales de la police fédérale. Exercices en présence de Charles Michel et Jan Jambon.
CGSU : unités spéciales de la police fédérale. Exercices en présence de Charles Michel et Jan Jambon. ©© Bernard Demoulin
Frédéric Chardon
Les mesures antiterroristes de Michel 1er inquiètent certains libéraux.

Le parti n’est pas coupé en deux pour autant mais il n’empêche : au sein du Mouvement réformateur des voix se font entendre pour contester la ligne actuelle du gouvernement fédéral en

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité