La Belgique recense plus de 800 "djihadistes", le cabinet Jambon relativise

Pour les autorités belges, seulement quelques dizaines de Belges radicalisés ont actuellement des plans concrets pour se rendre en Syrie ou en Irak afin de soutenir Daesh. Le chiffre de 352 avancé mardi soir par RTL-TVI n'est pas correct, assure-t-on au cabinet du ministre des Affaires intérieures Jan Jambon.

La Belgique recense plus de 800 "djihadistes", le cabinet Jambon relativise
©Photo News
Belga

Pour les autorités belges, seulement quelques dizaines de Belges radicalisés ont actuellement des plans concrets pour se rendre en Syrie ou en Irak afin de soutenir Daesh. Le chiffre de 352 avancé mardi soir par RTL-TVI n'est pas correct, assure-t-on au cabinet du ministre des Affaires intérieures Jan Jambon.

RTL-TVI a évoqué une directive envoyée récemment aux communes du royaume par les ministres de la Justice Koen Geens et de l'Intérieur Jan Jambon, dans laquelle il leur est demandé de faire preuve d'une plus grande vigilance.

Il n'est pas question de chiffres dans cette directive, affirme le cabinet de M. Jambon. Le ministre table sur quelques dizaines de Belges prêts au départ, "certainement moins de 50".

Les autres chiffres cités correspondent bien à ceux de l'Ocam, l'organe d'analyse de la menace terroriste. On parle de 269 Belges actuellement en Syrie ou en Irak, 15 en chemin vers ces pays, 129 de retour et 62 empêchés de partir.

Le nombre total de combattants étrangers tourne donc autour de 400, souligne le cabinet ministériel. Pour ceux-ci, il existe de sérieuses indications de relations avec l'Etat islamique. Le nombre de radicalisés est, lui, beaucoup plus difficile à obtenir.

Dans son JT de 19h, RTL-TVI indiquait que plus de 828 Belges étaient considérés comme étant radicalisés.


Sur le même sujet