Une fin d’année chargée et bousculée pour l’Eglise

Le site Belgicatho monte au créneau pour Mgr Léonard alors que la transition est en cours.

Une fin d’année chargée et bousculée pour l’Eglise
©BELGA
Christian Laporte

Avec la désignation officielle de Jozef De Kesel à la tête de l’archevêché de Malines-Bruxelles s’est terminé un fameux suspense de six mois. Mais le Vatican n’en a pas fini avec la Belgique ! En appelant à l’archidiocèse l’évêque sortant de Bruges, le Pape se retrouve devant un nouveau casse-tête : trouver un successeur pour la Flandre-Occidentale qui puisse autant que Jef De Kesel ramener la sérénité après la grave crise de la pédophilie.

A poigne dans une sobriété heureuse

Le profil requis demande à tout le moins un évêque à poigne mais aussi un pasteur qui fasse autant preuve que le prédécesseur d’une "sobriété heureuse". La vérité est de dire que ces candidats idéaux ne sautent pas aux yeux pour le moment. D’ici le 12 décembre, Jef De Kesel restera l’administrateur apostolique pour expédier les affaires courantes mais il faudra aussi prévoir une eucharistie d’au revoir et l’hommage des fidèles de la province. Même scénario à Malines-Bruxelles où Mgr Léonard devrait saluer trois fois ses ouailles à Bruxelles mais aussi à Nivelles et, bien entendu, à Malines. Ces dates-là devraient être précisées après la prochaine Conférence épiscopale qui se tiendra ce jeudi à Bruxelles. De même, s’il est établi que Mgr De Kesel entrera officiellement en fonction le samedi 12 décembre à la cathédrale Saint-Rombaut, il ira aussi à la rencontre des Bruxellois - le 13 ? - et des Brabançons wallons.

Entre-temps, le nouvel archevêque doit aussi constituer son équipe et renouveler éventuellement certains collaborateurs. Il faudra aussi régler entre-temps la question de son logement puisque le palais archiépiscopal malinois est en rénovation; il est vrai qu’il pourrait s’installer provisoirement dans le pied-à-terre bruxellois à un jet de pierre de la Gare du Midi.

Le merci des supporters de Mgr Léonard

Pendant ce temps, Belgicatho, "un blog catholique belge de réinformation" qui est "l’œuvre de laïcs qui souhaitent promouvoir une information honnête et objective et lutter contre la désinformation dont l’opinion est victime au quotidien" a pris l’initiative de permettre aux chrétiens mais aussi à tous ceux qui le désirent d’envoyer un message de sympathie à l’archevêque sortant.

A peine lancé, ce livre d’or en ligne a déjà recueilli plusieurs dizaines de signatures. Un indice que nombre de catholiques soutenaient aussi sans réserve André-Joseph Léonard.

Plusieurs y rappellent son action en faveur de mouvements nouveaux qu’il a introduits en Belgique comme "Famille Marie-Jeunesse" (venue du Canada) ou encore la Fraternité des Saints Apôtres et évoquent ses actions parfois fort critiquées tant au diocèse de Namur qu’à Malines-Bruxelles tout en ciblant les médias dans leurs attaques. On remarquera la présence sur ce livre d’or virtuel de beaucoup de clercs mais aussi de nombre de catholiques flamands qui ont apprécié que l’archevêque veuille en revenir à une certaine tradition.

Le livre d’or est sur www.mercimonseigneur.be