"Le Canard enchaîné" dénonce l'attitude du roi Philippe pendant l'alerte 4, Michel le défend (PHOTOS)

Le week-end des 21 et 22 novembre, le pays était sur les dents. L'Ocam avait relevé le niveau d'alerte à 4 à Bruxelles, ce qui signifie que la menace d'attentat "était réelle et imminente". Des questions se sont posées autour du rôle du roi. Le porte-parole du Premier ministre Charles Michel a réagi à cette polémique.

"Le Canard enchaîné" dénonce l'attitude du roi Philippe pendant l'alerte 4, Michel le défend (PHOTOS)
©Photo News
Rédaction web

Le week-end des 21 et 22 novembre, le pays était sur les dents. L'Ocam avait relevé le niveau d'alerte à 4 à Bruxelles, ce qui signifie que la menace d'attentat était "réelle et imminente". Quasiment tout tournait au ralenti dans la capitale.

Des questions se sont posées autour du rôle du roi, qui est resté silencieux depuis les attentats de Paris (voir les raisons ici). Het Nieuwsblad relate ce jeudi que Philippe et Mathilde se trouvaient en Bretagne pour un week-end prévu de longue date. Ils ont certes écourté leur séjour mais ne sont rentrés que le dimanche.

Le quotidien flamand explique également que les services de sécurité français se sont étonnés que le roi ne revienne pas rapidement auprès de ses concitoyens.

"Le Canard enchaîné" disposait de cette information depuis déjà quelques jours et s'apprête à la sortir dans son édition de ce mercredi. Sur Twitter le journal satirique annonce ceci : "Il avait disparu pendant l’alerte attentat. Nous avons retrouvé le roi des Belges. Une affaire qui va faire des remous".

"Le Canard" va également publier une photo de ce séjour en thalasso, où l'on voit le roi en peignoir sirotant un cocktail à Quiberon. Cette image date du vendredi, soit la veille du passage au niveau 4 à Bruxelles.

roi
©print screen RTL


"Le Roi s'est tenu informé en permanence de la situation du pays"

Le porte-parole du Premier ministre Charles Michel a réagi à cette polémique en affirmant "que le Roi s'est tenu informé en permanence de la situation du pays. Il a eu des contacts réguliers avec le Premier ministre, notamment lorsque le niveau de la menace a été porté à son maximum (4)".

En outre, selon le porte-parole de M.Michel, "il n'est pas prévu que le gouvernement soit informé de l'agenda privé du Roi".